La famille Pradella et un partenaire d’affaires, Yvan Fontaine, deviendront propriétaires du Ciné-Parc Orford.

Le Ciné-parc Orford change de main

Bien connue à Magog, la famille Pradella deviendra propriétaire du Ciné-Parc Orford en compagnie d’Yvan Fontaine, un homme qui exploite des salles de cinéma à Cowansville et à Québec.

Déjà propriétaires du Cinéma Magog, François Pradella et ses parents, Ginette et Giuseppe, ont décidé de profiter d’une « occasion en or » en effectuant l’achat du Ciné-Parc Orford avec un partenaire d’affaires.

À LIRE AUSSI: Le Ciné-Parc Orford mis en vente

« Nous avons fait une offre à Jean-Yves Martel et René Gazaille, les anciens propriétaires, après avoir appris qu’ils souhaitaient vendre. Notre offre a été acceptée et nous avons obtenu le financement nécessaire pour la transaction. La prise de possession se fera en avril avant le début de la prochaine saison », explique François.

D’après ce dernier, une « belle synergie » pourra être créée entre le Cinéma Magog et le Ciné-Parc Orford. « L’été, nous aurons le meilleur des deux mondes : qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, nous serons en mesure de répondre aux attentes des cinéphiles », fait-il valoir.

François Pradella indique que des investissements seront normalement réalisés à court terme afin d’améliorer l’expérience de la clientèle du Ciné-Parc Orford. En outre, le groupe d’acquéreurs prévoit acheter un quatrième écran en vue de la saison estivale 2021. 

« C’est une chose qui nous intéresse beaucoup. D’ailleurs, il y a des écrans inutilisés à certains endroits au Québec et on songe à acheter un de ceux-là pour le déménager ensuite vers Magog. »

Selon François Pradella, le public québécois, notamment les familles avec de jeunes enfants, démontre un véritable intérêt pour la formule des ciné-parcs, qui allie « le plaisir d’être à l’extérieur à celui de regarder un bon film ».

« Le Ciné-Parc Orford a eu un été incroyable en 2019. Et, de façon générale, on observe une croissance dans tous les ciné-parcs à travers la province. Mais ce n’est pas tout parce que, selon ce qui circule, une dizaine de nouveaux ciné-parcs ouvriront leurs portes dans les prochaines années au Québec », souligne-t-il.

Par ailleurs, François Pradella se montre confiant que le projet d’achat planifié sera un succès puisque sa famille a toujours œuvré dans le domaine du cinéma. Il affiche de plus une grande confiance envers Yvan Fontaine, qu’il perçoit comme un exploitant de salles à l’avant-garde.