Loto-Québec a tenu à préciser qu’il n’y a pas eu de collusion entre le personnel du casino et les fraudeurs.

Le Casino du Lac-Leamy victime d'une fraude majeure

Loto-Québec confirme avoir été victime d’un important subterfuge en août dernier, dans son Casino du Lac-Leamy, à Gatineau.

Selon le Journal de Montréal, la fraude s’élève à un million des dollars.

De son côté, la Sûreté du Québec a confirmé mercredi matin que sa Division des enquêtes sur la criminalité financière contre l’État poursuivait son enquête, et qu’il n’était pas impossible que d’autres établissements de la société d’État québécoise aient été visés par le même suspect, ou groupe de suspects.

Loto-Québec, qui refuse de confirmer le montant d’un million $ avancé par le quotidien montréalais, a cependant confirmé que la fraude s’était produite selon un système de traite bancaire.

«En août dernier, explique le porte-parole de Loto-Québec, Renaud Dugas, le Casino du Lac-Leamy a été victime d’un subterfuge sous la forme de deux paiements par traite bancaire non compensée par une institution financière.»

Loto-Québec a tenu à préciser qu’il n’y a pas eu de collusion entre le personnel du casino et les fraudeurs.

La SQ a arrêté un Ontarien de 52 ans, qui doit comparaître la semaine prochaine à Montréal.

Les raisons pour lesquelles l’individu ne comparaîtra pas au palais de justice de Gatineau, dans la ville où le crime allégué s’est produit, n’étaient toujours pas claires, mercredi.

Loto-Québec a imposé des mesures disciplinaires envers certains employés floués, alors que d’autres ont été congédiés à la suite de cette affaire.

«Il a été démontré que, malgré les processus rigoureux en place, les protocoles n’ont pas été appliqués adéquatement dans ce cas précis, admet M. Dugas. Les employés fautifs ont reçu des mesures disciplinaires, selon le niveau de responsabilité.»