Yassine Aber

Lancer du marteau en plein visage: présence compromise pour Aber aux Nationaux

La présence au Championnat national d'athlétisme universitaire d'un athlète élite du Vert & Or, Yassine Aber, est fortement compromise à la suite d'un incident survenu lors des Provinciaux présentés à l'Université de Sherbrooke la fin de semaine dernière : le coureur a reçu en plein visage un marteau de 35 livres à la suite d'un lancer raté.

Yassine Aber se trouvait parmi la foule entouré notamment de Mylène-Annie Tremblay, athlète du V&O au saut à la perche, et Émy Béliveau, spécialiste du 60 m, lorsqu'un lanceur du Rouge et Or de l'Université Laval a effectué une erreur technique dans la cage de protection.

Lire aussi: Les meilleurs athlètes universitaires réunis à l’UdeS

Refoulé à la frontière, Yassine Aber a tourné la page

Ces deux dernières ont été légèrement blessées, alors que Yassine Aber aurait subi une fracture au visage et une commotion cérébrale selon des informations recueillies par Radio-Canada.

Rappelons que les Nationaux auront lieu à Windsor en Ontario les 8, 9 et 10 mars, ce qui laisse bien peu de temps à Yassine Aber de se remettre de cette blessure.

Or, des athlètes présents sur les lieux ont confié à La Tribune que le médaillé d'or du dernier week-end « se portait bien », tout comme ses deux coéquipières.

« Tout le monde est ébranlé », a avoué Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas, un ancien lanceur ayant pris sa retraite universitaire tout récemment.

Sur place pour appuyer les lanceurs du Vert & Or, Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas rappelle à quel point un marteau, ou même un javelot et un poids, peut être dangereux.

« Quand je dirai aux gens d'être plus attentifs durant la compétition, je crois qu'ils m'écouteront un peu plus. »

Chanceux dans sa malchance, Yassine Aber aurait pu subir de plus graves blessures selon ses coéquipiers.

« On était inquiets pour lui, a souligné Maïté Bouchard, triple médaillée aux derniers Provinciaux. C'était un choc pour tout le monde. »

Des étudiants en médecine, dont Bouchard, étaient sur place. Yassine Aber a quitté en ambulance et la compétition a ainsi repris 2 h 30 après cet incident survenu samedi midi plus précisément au stade intérieur.

Notons que la direction de l'Université de Sherbrooke n'a pas retourné les appels et n'a jamais fait mention de cet accident lors du bilan dévoilé aux médias à la fin de la compétition, tout en donnant au départ l'ordre à ses athlètes de ne pas commenter les événements.