L’allaitement réduirait le risque d’eczéma pendant l’enfance

MONTRÉAL - Les enfants qui ont été exclusivement allaités pendant les trois premiers mois de leur vie sont nettement moins susceptibles de souffrir d’eczéma à l’âge de six ans que leurs camarades qui ont été allaités moins longtemps ou qui ne l’ont pas été du tout, selon une étude américaine.

L’eczéma est une maladie chronique qui provoque des démangeaisons intenses. La peau devient enflammée à force d’être grattée et se couvre d’ampoules qui se brisent facilement.

Les chercheurs du centre médical Children’s National ont étudié quelque 2000 femmes enceintes pendant le troisième trimestre de leur grossesse. Ils se sont aussi intéressés à leur allaitement pendant le début de la vie de leur enfant.

«C’est très compatible avec ce qu’on sait, a dit Micheline Beaudry, une professeure à la retraite du département de nutrition de l’Université Laval. On sait que le bébé naît avec un système immunitaire très peu développé. C’est pour ça qu’on recommande l’allaitement. Le lait humain contient des milliers de substances qui aident à éduquer le système immunitaire, de manière à ce qu’il réagisse correctement aux substances auxquelles le bébé est exposé.»

On recommande l’allaitement exclusif pendant six mois pour permettre au système immunitaire de se développer correctement, de façon à réagir correctement à ce qu’il y aura dans son environnement par la suite, surtout s’il y a des allergies dans la famille, poursuit Mme Beaudry.

«Il faut que l’allaitement soit exclusif pendant les premiers mois, a-t-elle martelé. Il ne faut pas donner un biberon par ici et un allaitement par là.»

À peu près toutes les études sérieuses et bien faites démontrent qu’il y aura moins de problèmes si l’allaitement est exclusif pendant les six premiers mois, poursuit-elle. Le lait humain contient des milliers de substances qu’on ne peut absolument pas répliquer dans les préparations commerciales pour nourrissons.

«Toutes les substances dans le lait humain sont spécifiques pour le bébé et son développement, alors les milliers de substances qui aident à façonner son système immunitaire ne sont pas dans les préparations commerciales, ce n’est pas compliqué», explique-t-elle.

Une étude encore plus vaste publiée en 2018, et à laquelle avaient participé des chercheurs canadiens, avait elle aussi conclu que l’allaitement exclusif semblait conférer une certaine protection face à l’eczéma.

Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis affirment que l’allaitement réduit le risque des enfants de souffrir de plusieurs problèmes chroniques, comme l’asthme et l’obésité.

Les résultats de cette étude ont été publiés par le Journal of Allergy and Clinical Immunology.