La famille de l’homme d’affaires Robert Wetenhall a été propriétaire des Alouettes pendant plus d’une vingtaine d’années. Pendant cette période, l’équipe a gagné trois fois la Coupe Grey, notamment en 2002.

La Ligue canadienne de football devient propriétaire des Alouettes

MONTRÉAL — Plus de 20 ans après avoir contribué à relancer les Alouettes de Montréal, l’homme d’affaires américain Robert Wetenhall et sa famille laissent les rênes à la Ligue canadienne de football, qui jouera le rôle de propriétaire aussi longtemps que ce sera nécessaire.

Dans un communiqué de presse publié peu avant 19h vendredi, la LCF a confirmé ce transfert de propriété qui, ajoute-t-elle, fait partie d’un plan de transition ordonné vers l’arrivée d’un nouveau propriétaire à long terme et qui «marque un nouveau chapitre dans la riche histoire de l’équipe».

«L’annonce d’aujourd’hui met fin à l’un des chapitres les plus glorieux dans l’histoire des propriétaires de franchises de sport professionnel au pays», a déclaré la LCF dans son communiqué.

«Au cours des 22 dernières années, sous la gouverne des Wetenhall, les Alouettes ont remporté la coupe Grey à trois reprises, décrochant le premier rang de la division Est dix fois et présentant une fiche de 233 victoires, 172 défaites et un match nul. Onze Alouettes ont fait leur entrée au Temple de la renommée du football canadien, dont Bob Wetenhall lui-même, à titre de bâtisseur, en 2015», a ajouté la LCF.

Toutefois, les Alouettes n’ont pas atteint la finale de la Coupe Grey depuis leur dernier triomphe, en 2010. L’équipe a raté les séries éliminatoires lors de chacune des quatre dernières saisons, avec un dossier cumulatif de 21-51 durant cette période de temps.

Selon le communiqué, la LCF et la famille Wetenhall ont travaillé ensemble au cours des derniers mois afin d’identifier et d’évaluer de nouveaux propriétaires potentiels. Ce processus se poursuit, note aussi le communiqué, sans préciser à quel moment, exactement, la ligue et les Wetenhall ont commencé à travailler de concert.

Le communiqué ne dit pas, non plus, si la ligue tient à trouver de nouveaux propriétaires avant le début de la saison régulière des Alouettes, qui prendra son envol le 14 juin à Edmonton.

À ces deux questions, un porte-parole de la LCF a indiqué que seul le commissaire Randy Ambrosie peut y répondre, mais qu’il n’était pas disponible vendredi soir.

Ambrosie rassurant

La LCF dit croire fermement à l’avenir des Alouettes de Montréal et est persuadée que le processus permettra de trouver un ou des propriétaires dévoués qui amèneront une nouvelle ère de prospérité à long terme à Montréal et au sein de la ligue.

Dans le communiqué officiel, Ambrosie a cherché à se faire rassurant à l’endroit des joueurs, du personnel d’entraîneurs, des employés et des partisans de l’équipe.

«Ce transfert fait partie d’une série d’étapes qui s’inscrivent dans un processus mis sur pied avec l’unique objectif de mettre en place les fondations sur lesquelles les succès futurs de la franchise reposeront.

«Nous avons confiance en notre processus et envers tout le travail effectué depuis plusieurs mois. Les conversations que nous avons eues ont mené plusieurs groupes à démontrer un intérêt significatif», a ajouté le commissaire.

Du côté des Alouettes, le président Patrick Boivin y est allé d’une déclaration officielle, insérée dans le communiqué. 

«Nous sommes prêts à recevoir nos partisans au stade Mémorial Percival-Molson afin de vivre la saison 2019 avec eux et avec l’ensemble de nos partenaires. Nous avons hâte d’accueillir de nouveaux propriétaires et de travailler avec eux et la LCF pour de nombreuses années de succès. Nos opérations et notre capacité financière sont intactes cette saison, et nous fonctionnons comme en temps normal.»

Les Alouettes ont amorcé leur calendrier préparatoire jeudi à Toronto et le compléteront jeudi prochain face au Rouge et Noir d’Ottawa au stade Percival-Molson.

L’équipe entamera sa saison locale le 4 juillet contre les Tiger-Cats de Hamilton.