Des résidents de Sainte-Marie sont évacués après que la rivière Chaudière soit sortie de son lit.

La Croix-Rouge lance un fonds d’urgence pour venir en aide aux sinistrés

MONTRÉAL - La Croix-Rouge continue de déployer son réseau de bénévoles partout au Québec pour soutenir et réconforter les sinistrés des inondations. L’organisme fait maintenant appel à la générosité du public en lançant un Fonds de secours pour les inondations au Québec.

D’après le message qui accompagne la page internet dédiée au fonds, l’argent recueilli va permettre de «combler les besoins les plus pressants» et «soutenir les sinistrés au moment de réintégrer leur domicile».

Le vice-président de la Croix-Rouge pour le Québec, Pascal Mathieu, précise que l’aide sera d’abord offerte aux personnes les plus vulnérables afin d’offrir une aide complémentaire à celle des autorités publiques.

«J’ignore encore combien d’argent on va avoir et combien de sinistrés on va devoir aider, mais quand on aura un peu plus d’information on va pouvoir rapidement planifier une aide d’urgence», ajoute M. Mathieu qui souligne la présence de son équipe de bénévoles dans une douzaine de municipalités.

Une autre douzaine de régions auraient aussi demandé à la Croix-Rouge de se tenir prête à intervenir.

Dimanche matin, on comptait déjà 980 résidences inondées et 1264 personnes évacuées en Beauce, en Outaouais, en Estrie, dans le Centre-du-Québec et à Rigaud principalement.

D’abord du réconfort

Le mandat des quelque 4000 bénévoles associés à la branche québécoise de l’organisation humanitaire internationale est d’abord de réconforter les sinistrés, puis de les accompagner pour répondre à leurs besoins de base.

«Les bénévoles sont formés à offrir du réconfort. On fait du référencement avec les services sociaux si on se rend compte que la personne est en détresse ou avec les municipalités pour certains services. On peut aussi offrir de l’hébergement ou de l’aide pour les repas», décrit Pascal Mathieu.

Dans le cas où le fonds d’urgence dédié aux inondations se montrerait suffisamment généreux, de l’aide financière pourrait être versée aux familles pour couvrir les dépenses liées à leur évacuation.

Une troisième forme d’aide pourrait également être versée après le retrait des eaux. «Si on en a les moyens, les familles qui ont subi des dommages importants pourraient recevoir de l’aide financière pour aider au rétablissement», avance le vice-président.

Les personnes sinistrées sont invitées à s’inscrire dès que possible sur le site internet de la Croix-Rouge afin que l’organisme puisse les identifier et leur venir en aide.

Opération d’envergure

Les bénévoles aux vestes rouges sont déployés depuis déjà une semaine à Beauceville. D’autres se trouvent à Lévis, Saint-Raymond, Gatineau, Rigaud, Laval et Pierrefonds.

«On commence avec nos bénévoles sur place, puis on déplace nos bénévoles ailleurs au Québec en renfort», explique M. Mathieu qui mise sur un total de 4000 membres à travers la province.

Le public est invité à effectuer leurs dons directement sur la plateforme web de la Croix-Rouge canadienne ou encore par téléphone au 1-800-418-1111.