L’océan Arctique près de Resolute Bay, au Nunavut  
L’océan Arctique près de Resolute Bay, au Nunavut  

La banquise de l'Arctique pourrait fondre pendant l’été d’ici 2050

La banquise de l’océan Arctique pourrait fondre complètement pendant l’été d’ici 2050, ce qui aurait «des conséquences désastreuses» pour l’écosystème arctique, prévient une nouvelle étude à laquelle ont participé 21 instituts de recherches du monde entier, dont l’Université McGill.

Les chercheurs ajoutent que c’est l’efficacité des mesures de protection du climat qui déterminera la fréquence et la durée des périodes sans glace.

Le pôle Nord est actuellement couvert de glace de mer pendant toute l’année. Mais chaque été, la superficie de la banquise diminue, avant d’augmenter à nouveau en hiver.

Les scientifiques ont toutefois constaté que l’étendue de glace qui recouvre l’océan Arctique a beaucoup diminué au cours des dernières décennies, en raison du réchauffement climatique.

Ce phénomène aurait des effets considérables sur l’écosystème et le climat de l’Arctique, puisque la banquise sert d’habitat et de terrain de chasse aux ours polaires et aux phoques, et qu’elle maintient le froid du climat arctique en réfléchissant la lumière du soleil.

L’équipe de recherche a analysé des résultats récents produits par 40 modèles climatiques et a évalué l’évolution de la banquise arctique en fonction d’un scénario de fortes émissions de CO2 et de faible protection du climat. Sans grande surprise, les simulations ont révélé une disparition rapide de la glace en été.

Mais étonnamment, les chercheurs ont également constaté une disparition de la glace dans des simulations réalisées pour un scénario de réduction rapide des émissions de CO2.

D’après l’étude, la fréquence à laquelle l’Arctique perdra sa banquise estivale dépend essentiellement des futures émissions de CO2. S’il y a réduction rapide de la quantité d’émissions, les étés sans glace seront peu fréquents. Si la quantité d’émission augmente, l’océan Arctique sera libre de glace la plupart des étés.