Un train de Via Rail quitte la station de Dorval à direction de Toronto, mardi.

La Banque de l’infrastructure verse 71 millions$ à Via pour le train à haute fréquence

OTTAWA — Via Rail recevra 71 millions $ du gouvernement fédéral pour l’aider dans la nouvelle phase de son projet de construction de voies dédiées à un service ferroviaire à haute fréquence entre Québec et Toronto.

La Banque de l’infrastructure du Canada versera 55 millions $, alors que Transports Canada attribuera une somme de 16 millions $ au projet de trains rapides entre le Québec et l’Ontario.

Les détails dévoilés mardi montrent qu’une partie de l’argent servira à financer des travaux visant à garantir que les trains de Via puissent circuler facilement entre les nouvelles voies réservées et les systèmes de transport en commun locaux à Montréal et à Toronto. Pour Montréal, cela comprend la circulation de trains de Via sur le futur système de train léger du Réseau express métropolitain, que la Banque de l’infrastructure finance également.

Via Rail veut construire un nouveau réseau de voies ferrées dédiées au transport de voyageurs d’une valeur de plusieurs milliards de dollars en Ontario et au Québec, afin que ses trains ne soient plus obligés de céder le passage aux convois de marchandises - les trains empruntent des voies partagées.

L’argent de la banque d’infrastructure sera largement utilisé pour des évaluations environnementales, des consultations avec les communautés autochtones et un examen technique et financier pour aider le gouvernement à prendre une décision de financement finale.

Le projet de trains à haute fréquence devrait coûter 4 milliards $ et Via Rail étudie les moyens de faire assumer une partie des coûts par un investisseur privé.

Note aux lecteurs: Ceci est une version corrigée. La version précédente indiquait que la BIC verserait la totalité des 71 millions $, alors qu’elle versera une part de 55 millions $.