L’ex-joueur vedette de la NBA Kobe Bryant est mort à 41 ans dans un accident d’hélicoptère, qui a fait huit autres victimes, dont sa fille Gianna.
L’ex-joueur vedette de la NBA Kobe Bryant est mort à 41 ans dans un accident d’hélicoptère, qui a fait huit autres victimes, dont sa fille Gianna.

Kobe Bryant meurt dans un accident d'hélicoptère

LOS ANGELES — Michael Jordan sans voix, LeBron James en larmes, les condoléances de Donald Trump et Barack Obama : la mort du basketteur Kobe Bryant dans un écrasement d’hélicoptère a soulevé une vague d’émotion à la hauteur du talent de cette légende de la NBA.

Bryant, quintuple champion NBA avec les Lakers, son club de toujours, est décédé dimanche dans l’écrasement de son hélicoptère à Calabasas, dans le sud de la Californie, selon la maire de la ville et le gouverneur de la province, qui ont confirmé le décès quelques heures après son annonce par le site américain d’actualités sur les célébrités TMZ.

Âgée de 13 ans, Gianna Bryant, une des quatre filles du basketteur, a également perdu la vie dans l’accident, qui a fait neuf victimes au total, a indiqué le maire de Los Angeles, Eric Garcetti.

«Il n’y a pas eu de survivant... Il y avait neuf personnes à bord de l’appareil», a déclaré Alex Villanueva, le shérif du comté de Los Angeles, lors d’un point presse.

L’hélicoptère s’est écrasé par temps brumeux au nord-ouest de Los Angeles. Selon les autorités locales, les pompiers ont reçu un appel peu avant 9h37 au sujet de l’accident, qui a provoqué un feu de broussailles sur une colline.

Selon le Los Angeles Times, citant une source policière, le manque de visibilité était tel que la police de Los Angeles avait laissé au sol ses propres hélicoptères jusque dans l’après-midi, quand le ciel s’est dégagé. «La situation météorologique ne répondait pas à nos normes minimales de vol», a déclaré au quotidien le porte-parole de la police, Josh Rubenstein.

L’Orange Coast College, établissement universitaire situé dans le comté d’Orange, a indiqué que son entraîneur de baseball, John Altobelli, 56 ans, se trouvait à bord de l’hélicoptère. Selon CNN, sa femme, Keri, et l’une de leurs deux filles, Alyssa, étaient également à bord de l’appareil.

Selon les médias locaux, parmi les autres victimes figurent une autre adolescente et un parent de celle-ci.

Les noms des victimes ne seront dévoilés par les autorités qu’une fois les corps formellement identifiés et les familles prévenues, a déclaré M. Villanueva.

Le NTSB, l’agence américaine chargée de la sécurité dans les transports, a annoncé avoir dépêché une équipe de 18 personnes en Californie pour participer à l’enquête.

«C’est une terrible nouvelle!» a d’abord tweeté le président américain, Donald Trump, avant d’en écrire un autre : «Kobe Bryant, bien qu’il soit l’un des meilleurs joueurs de basketball de tous les temps, ne faisait que commencer dans la vie. Il aimait tellement sa famille et avait une telle passion pour l’avenir. La perte de sa fille, Gianna, rend ce moment encore plus dévastateur.»

Gianna Maria-Onore Bryant, l’une des quatre filles de Kobe Bryant, est une des victimes confirmées dans l’écrasement d’hélicoptère.

«La famille NBA dévastée»

Quelques minutes plus tard, son prédécesseur à la Maison-Blanche, Barack Obama, grand amateur de basketball, a salué sur le même canal une «légende» des parquets avant d’envoyer ses «prières» à la famille endeuillée.

«La famille NBA est dévastée», a réagi la Ligue nord-américaine de basketball par la plume de son patron, Adam Silver, au diapason des plus grandes vedettes du sport-roi aux États-Unis.

«Je suis choqué d’apprendre la mort tragique de Kobe et Gianna. Les mots ne suffisent pas à décrire ma douleur», a tweeté la vedette de la NBA Michael Jordan, qui considérait le défunt «comme un petit frère».

«JE SUIS MALADE», a pour sa part tweeté Shaquille O’Neal, qui a été son équipier à Los Angeles au début des années 2000, avant de partir pour Miami, brouillé avec lui.

Toute la famille Lakers, jusqu’à ceux qui trônaient avant lui au panthéon or et pourpre de la franchise, ont également réagi.

«C’était le plus grand Laker de tous les temps», a estimé la légende Magic Johnson.

«La plupart des gens se souviendront de Kobe comme d’un magnifique athlète qui a inspiré une génération de joueurs de basket. Mais je me souviendrai toujours de lui comme d’un homme qui était bien plus qu’un athlète», a dit, ému, Kareem Abdul Jabbar.

Au-delà des mots, il y a aussi les images. Celles poignantes de LeBron James — qui ne s’est pas encore exprimé — ont fait le tour du monde. On le voit, enlacé par une personne, puis séchant ses larmes avec un mouchoir, sur le tarmac de l’aéroport de Los Angeles où il venait d’atterrir avec ses coéquipiers en provenance de Philadelphie, la ville de naissance de Bryant.

La veille, James a dépassé son glorieux aîné à la troisième place des meilleurs marqueurs de tous les temps dans la NBA. Un exploit que Bryant, bon joueur, n’avait pas hésité à saluer.

«Continue de faire avancer le jeu “King James”. Beaucoup de respect mon frère», avait twitté le «Black Mamba».

Dharma Brown, 8 ans, de Los Angeles, dépose un message écrit par elle pour les victimes du drame.

Matchs maintenus

Après concertation entre joueurs, franchises et la NBA, toutes les rencontres de dimanche ont été maintenues. À Atlanta et San Antonio, les joueurs n’ont volontairement pas joué pendant les 24 premières secondes, en hommage au numéro de son dernier maillot. À Denver, une minute de silence a été respectée, mais ce sont d’innombrables «Kobe, Kobe» scandés par le public qui se sont fait entendre.

Sur les réseaux sociaux, le tsunami d’émotions se prolongeait de toutes parts, effaçant les critiques sur son individualisme et son arrogance qui ont jalonné sa carrière.

«Black Mamba», joueur aussi génial que gourmand ballon en mains, était l’un des sept joueurs à avoir inscrit plus de 30 000 points durant sa carrière.

Sur le plan financier également, sa carrière a été exceptionnelle : égérie de Nike, qui l’avait soutenu malgré une accusation de viol en 2003 soldée par un accord loin des tribunaux, Bryant, joueur le mieux payé de la planète, a accumulé pas moins de 323,3 millions $ de salaire, dont 25 millions lors de sa dernière saison.

Le décès de Bryant, qui a également glané deux médailles d’or olympiques en 2008 et 2012 avec Team USA, intervient 25 jours après la mort de David Stern, ancien commissaire de la NBA qui l’avait fait prospérer et devenir une marque mondiale.

Et qui avait compris que le basketball américain deviendrait populaire comme jamais, grâce à des génies comme Kobe.

Bryant a vécu dans le sud de Los Angeles dans le comté d'Orange pendant la majeure partie de sa vie adulte, et il a fréquemment utilisé des hélicoptères pour éviter la lourde circulation automobile dans le sud de la Californie. Même lorsqu'il jouait, il se rendait souvent aux entraînements à bord d'un hélicoptère, une pratique qu'il a maintenue une fois sa carrière terminée et une fois qu'il œuvrait dans le monde des affaires.

Colin Storm se trouvait dans son salon à Calabasas lorsqu'il a entendu «ce qui ressemblait à un avion ou un hélicoptère volant à basse altitude».

«Il y avait beaucoup de brouillard et on ne pouvait rien voir, a-t-il raconté. Mais ensuite, nous avons entendu des crépitements et après, un boum.»

Peu de temps après, le brouillard s'est dissipé un peu et Storm a vu de la fumée montant de la colline devant sa résidence.

Bryant a connu l'une des plus grandes carrières de la récente histoire de la NBA et est devenu l'un des joueurs les plus populaires à titre de visage de la concession des Lakers. Il a été élu joueur le plus utile dans la ligue en 2008, a remporté deux titres des pointeurs de la NBA et a été élu 12 fois au sein des équipes d'étoiles défensives de la NBA.

Il a fait équipe avec Shaquille O'Neal dans un partenariat explosif pour mener les Lakers vers des titres consécutifs en 2000, 2001 et en 2002. Il a plus tard combiné ses efforts à ceux de Pau Gasol pour ajouter deux autres championnats, en 2009 et en 2010.

Bryant a pris sa retraite en 2016 après avoir marqué 60 points lors de son dernier match dans la ligue.

Bryant a eu une grande influence sur la génération actuelle de joueurs de la NBA. Après qu'il l'eut doublé au troisième rang des marqueurs samedi, James s'est souvenu de commentaires que Bryant avait faits lors de son passage à un camp de basketball pour les jeunes.

«Je me souviens d'une chose qu'il avait dite : si vous voulez exceller, si vous voulez être l'un des grands, vous devez y mettre le travail», a raconté James. «Il n'y a pas de substitut au travail.»

Plus tard, James a joué avec Bryant au sein de l'équipe des États-Unis lors des Jeux olympiques de 2008 à Pékin.

«Il n'avait aucune faiblesse à l'attaque, a déclaré James. Aucune. Vous lui donniez un peu d'espace, il pouvait tirer de la zone des trois points. Vous vous rapprochiez de lui un peu, il pouvait vous contourner. Il pouvait tirer de distances moyennes­. Il pouvait effectuer des lancers francs. ... Il était un immortel offensivement à cause de ses aptitudes et de son éthique de travail.»

Bryant a été une super-étoile du basketball toute sa vie. Il a fait son entrée dans la NBA directement de l'école secondaire en 1996 après une enfance passée en partie en Italie, où son père, Joe Bryant, un ancien de la NBA, jouait chez les professionnels.

Les Lakers ont fait l'acquisition de Bryant, alors âgé de 17 ans, dans une transaction peu de temps après que Charlotte l'eut repêché. Il est aussitôt devenu l'un des joueurs les plus excitants et les plus intrigants de son sport, auprès d'O'Neal, qui s'était joint aux Lakers à titre de joueur autonome.

À son année recrue, il a remporté le concours des «slam dunks», et graduellement, les Lakers ont grandi au point de devenir une équipe qui allait remporter trois championnats consécutifs.

Bryant et Gasol ont formé le noyau d'une autre équipe championne en 2008, atteignant la finale lors de trois années consécutives et gagnant deux autres titres.

En 2003, Bryant a été accusé d'avoir attaqué une employée de 19 ans d'une station touristique du Colorado. Il avait affirmé qu'il s'agissait d'une relation sexuelle consensuelle. L'accusation d'agression sexuelle contre Bryant a été abandonnée à la demande de l'accusatrice.

La cause de l'accident n'est pas encore connue.

+

KOBE BRYANT EN DIX DATES

  • 23 août 1978: naissance à Philadelphie de Kobe, fils de Joe, joueur professionnel de basket, et de Pamela. Il fait ses premiers pas sur un parquet de basket à trois ans.
  • 26 juin 1996: il a 17 ans quand il est choisi en 13e position de la repêchage de 1996 par Charlotte qui le cède aussitôt aux Lakers de Los Angeles.
  • 3 novembre 1996, premier match en NBA à 18 ans et 72 jours, alors record de précocité pour un «recrue». Il finit le match avec un zéro pointé et un tout petit rebond capté en six minutes passées sur le parquet.
  • 19 juin 2000: remporte le premier de ses cinq titres NBA, dont trois consécutifs (2000, 2001, 2002), avec les Lakers en battant en finale Indiana (4-2).2 juillet 2003: il est accusé de viol par une femme de chambre d’un hôtel d’Eagle, dans le Colorado, et arrêté par la police locale. Son procès en 2014 est abandonné après un accord à l’amiable avec la jeune femme.
  • 2 juillet 2003: il est accusé de viol par une femme de chambre d’un hôtel d’Eagle, dans le Colorado, et arrêté par la police locale. Son procès en 2014 est abandonné après un accord à l’amiable avec la jeune femme.
  • 7 mai 2008: sacré meilleur joueur de NBA, le seul trophée de MVP en saison régulière de sa carrière.
  • 24 août 2008: décroche à Pékin avec, notamment comme coéquipiers LeBron James et Carmelo Anthony, sous le maillot de «Team USA» le titre olympique et récidivera quatre ans plus à Londres.
  • 14 décembre 2014: il dépasse le légendaire Michael Jordan au classement des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA, rare éclaircie dans une fin de carrière marquée par les blessures graves et les saisons décevantes avec les Lakers.
  • 29 novembre 2015: Bryant annonce dans une lettre-poème intitulée «Cher basket» qu’il mettra un terme à sa carrière en fin de saison. Pour son dernier match, le 13 avril 2016 dans un Staples Center en ébullition, il marque 60 points et porte son total à 33 643.
  • 26 janvier 2020: mort dans un accident d’hélicopère à Calabasas, dans la banlieue-chic de Los Angeles
Écrasement d’hélicoptère