Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a dressé un état de la situation entouré du directeur adjoint du Service de police de la Ville de Gatineau, Stéphane Raymond, et du directeur du Service de sécurité incendie de Gatineau, Denis Doucet, vendredi matin.

Inondations: «On entre dans une zone inconnue», dit le maire de Gatineau [VIDÉO]

Gatineau avait déjà les deux pieds dans l’eau. Elle s’apprête maintenant à plonger en «zone inconnue» et «les prochaines semaines vont être longues et difficiles», prévient le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Les premières paroles prononcées par le maire de Gatineau lors d’un point de presse tenu vendredi ne laissaient guère place à l’interprétation. Il est désormais assuré que la ville connaîtra une crue supérieure à celle qualifiée d’historique survenue il y a à peine deux ans.

«On le sait maintenant, les conditions météo continuent d’être mauvaises, a commencé par dire M. Pedneaud-Jobin. Avec les prévisions de pluie des prochains jours, d’ici lundi ou mardi on devrait dépasser les niveaux les plus élevés de 2017, et ce, partout sur le territoire. On entre donc dans une zone qui est inconnue. Ce qu’on va vivre dans les prochaines semaines, on ne l’a jamais vécu.»

À LIRE AUSSI

Notre planète inconnue

Le maire assure toutefois que la Ville est prête à affronter la crise, même si la lutte s’annonce bien plus longue qu’en 2017. «On a beaucoup de ressources», a-t-il souligné, en précisant que les bénévoles «sont aguerris».

Une crue plus significative signifie que «le périmètre va augmenter» par rapport à ce que Gatineau a connu il y a deux ans. Les nouvelles zones qui seront touchées comprennent par exemple les rues de la Cédrière, Beaulac, Lamoureux et Dorion dans le secteur Aylmer, de même que les rues de Pointe-Gatineau, Notre-Dame, Watt et Saint-André dans le secteur Gatineau, a-t-il indiqué.

Les résidents qui ont déjà les deux pieds dans l’eau verront pour leur part la situation s’empirer, a affirmé le maire. 

En début de soirée vendredi, le niveau de l’eau avait déjà atteint le seuil d’inondation «exceptionnelle» à la hauteur du lac Deschênes, dans le secteur Aylmer, de même qu’au quai des Artistes, dans le secteur Gatineau.

Le directeur du Service de sécurité incendie de Gatineau, Denis Doucet, a fait savoir vendredi que ses équipes avaient déjà reçu 50 demandes d’assistance pour des évacuations. Les embarcations du service de police, des pompiers et des Forces armées canadiennes sont utilisées pour les zones inaccessibles par la route.

M. Doucet a indiqué que 1800 logements réunissant plus de 4000 personnes sont déjà touchés par la montée des eaux. En après-midi vendredi, 884 personnes (dont une centaine d’enfants) s’étaient inscrites comme sinistrés auprès de la Ville. 

Le directeur adjoint du Service de police de la Ville de Gatineau, Stéphane Raymond, a pour sa part insisté pour que les citoyens évitent «au maximum les déplacements» dans la ville, où la congestion se fait de plus en plus sentir.

Alors que la crue de 2017 était venue bien près de menacer l’usine d’épuration des eaux de la rue Notre-Dame, le maire Pedneaud-Jobin a fait savoir que les prévisions pour les jours à venir représentent un «facteur de risque» pour l’environnement. 

«On pourrait, à un moment donné, être obligés de délester des eaux usées dans la rivière», a-t-il dit.

Même si plusieurs municipalités victimes des inondations ont déclaré l’état d’urgence, M. Pedneaud-Jobin a précisé que «le cadre légal n’est pas le même» dans une grande ville comme Gatineau, dont la charte octroie des «pouvoirs spéciaux» au maire, entre autres pour effectuer des dépenses d’urgence.

Il n’est pas ailleurs toujours pas exclu que des évacuations forcées soient nécessaires. 

«En gros, c’est si la vie de la personne est en danger, si on pense que l’édifice est dangereux et que les gens ne veulent pas sortir», a expliqué M.  Pedneaud-Jobin.

Le maire n’écarte pas non plus la possibilité de faire une demande à l’armée pour obtenir des ressources additionnelles, mais souligne que si Gatineau en arrive là, «la réponse va être en fonction de ce qui se passe partout au Québec».

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a tenu un point de presse vendredi.

+

QUELQUES MESSAGES DU MAIRE PEDNEAUD-JOBIN

«On incite aussi tout le monde qui a la moindre possibilité de le faire […] à prendre le transport en commun dans le prochain mois. Je dis dans le prochain mois parce qu’on a un plateau qui risque d’être long et une décrue qui risque d’être longue, et on a des opérations à mener. […] Si les gens peuvent prendre le transport en commun, ça rendrait service à tout le monde pour dégager le réseau routier.»

***

«Je suis un peu inquiet pour en fin de semaine pour les touristes, les ‘vouéreux’, les gens qui veulent aller voir ce qui se passe. Restez chez vous. […] On n’a pas besoin de vous sur le terrain, on doit aider les gens et ça nuit clairement aux opérations.»

***

«Les communications restent extrêmement importantes. […] J’invite les citoyens, ceux qui ne sont pas inscrits aux alertes courriel ou aux alertes texto, à le faire. Ceux qui ne pensaient pas que c’était nécessaire et qui hésitaient un peu, n’hésitez plus, prenez-les. C’est mieux de le faire pour rien que de ne pas l’avoir fait. Et notre site web reste l’outil de communication privilégié, parce qu’on le sait, si les choses changent, c’est comme ça qu’on va informer les gens.»

***

«Le barrage [de la Chute-Bell] sur la rivière Rouge est en aval de Gatineau, donc il n’y aurait pas d’impact chez nous si le barrage venait à céder.»

***

«On a des infirmières, le Centre de santé a déployé des infirmières dans les centres d’aide aux sinistrés qui vont être là maintenant en permanence. On sait qu’on a des équipes psychosociales qui sont là aussi. Il ne faut pas que les gens hésitent à faire appel à l’aide, on sait qu’il y a beaucoup de gens qui ont été blessés psychologiquement en 2017, alors ça ramène toutes sortes de choses à la surface.»

+

EXEMPLES DE NOUVEAUX SECTEURS TOUCHÉS PAR LA CRUE

Secteur Aylmer

  • Rue de la Cédrière
  • Rue Beaulac
  • Rue Lamoureux
  • Rue Dorion


Secteur de Gatineau

  • Rue de Pointe-Gatineau
  • Rue Notre-Dame
  • Rue Watt
  • Rue St-André