Le partenariat entre Empire Company et le Comité olympique canadien couvrira au moins les deux prochains cycles olympiques.

IGA devient l’épicier officiel des athlètes olympiques

Nouveau partenariat majeur dans le domaine du sport : IGA devient l’épicier officiel des athlètes olympiques québécois.

Empire Company, qui détient de nombreuses bannières à travers le pays, dont Sobeys, a annoncé lundi matin un partenariat majeur avec le Comité olympique canadien. Les différentes bannières de l'entreprise seront mises à profit selon les provinces. Au Québec, ce sont IGA et Rachelle Béry qui porteront le partenariat. 

«On aime beaucoup le sport chez IGA, ça rassemble les gens», a commenté en entrevue avec Le Soleil Pierre St-Laurent, vice-président exécutif et chef de l’exploitation, bannières de service. «On essaie d’encourager la pratique du sport. On ne veut pas être moralisateur, mais on trouve que c’est sain», a-t-il ajouté.

Outre le côté rassembleur, le vice-président a souligné l’engouement et l’émulation chez les jeunes qui émanent du sport olympique. «On le voit, à Québec, aux derniers Olympiques d’hiver, on a Alex Harvey qui a inspiré beaucoup de jeunes, pas juste par sa performance, mais aussi par la personne qu’il est. Il y a plein de belles choses associées au sport, surtout dans le sport olympique ou amateur», a-t-il expliqué. 

Sean McColl (escalade), Roseline Filion (plongeon), Pierre St-Laurent, vice-président exécutif et chef de l'exploitation, bannière de services chez Sobeys Inc., Kylie Masse (natation), (première rangée) Kia Nurse (basketball), Sarah Pavan (volleyball de plage).

Alimentation

Les modalités précises du partenariat seront mises en place au fur et à mesure de la qualification des athlètes pour les JO de Tokyo en 2020. Pierre St-Laurent a toutefois confirmé que IGA soutiendra concrètement les athlètes dans leur alimentation. «En étant l’épicerie officielle, c’est notre intention de supporter les athlètes d’Équipe Canada. Ça va être notre part pour les aider, surtout que l’alimentation est au cœur de leur préparation et de leur performance», a-t-il spécifié. 

Il entrevoit aussi des partenariats locaux entre un détaillant et un athlète de sa communauté. «On sert au-dessus de 900 communautés au Canada, a-t-il rappelé. Au Québec, on a plus de 295 magasins IGA, donc la chance qu’il y ait une athlète d’Équipe Canada qui vienne d’une communauté où l’on a un marchand est très grande.»

Les montants de l’entente n’ont pas été dévoilés, mais Pierre St-Laurent a précisé qu’elle concerne au minimum les deux prochains cycles olympiques. «Généralement, on essaie de bâtir des partenariats à long terme», a-t-il ajouté. 

Empire a aussi annoncé lundi qu’elle deviendra le partenaire exclusif de l’équipe nationale de hockey féminin du Canada, une façon d’accroître l’intérêt pour la présence des femmes dans le sport. 

Tourné vers le sport

Avec ce nouveau partenariat, Empire Company continue d’augmenter sa présence dans le monde du sport. L’an dernier, Sobeys est devenu l’épicier officiel des équipes du groupe Maple Leaf Sports & Entertainment, en Ontario, dont les Maple Leafs au hockey, les Raptors au basketball et les Argonauts au football. 

Au Québec, IGA est impliqué plus particulièrement dans Tennis Canada. Le stade du parc Jarry porte d’ailleurs le nom de la bannière québécoise.