Le suspect Ronald Henry Tooma, à son arrivée au palais de justice de Sept-Îles

Homme accusé du meurtre d'une femme et d'une fillette à Sept-Îles

SEPT-ÎLES — Ronald Henry Tooma, un homme de 24 ans, a comparu mardi au palais de justice de Sept-Îles pour faire face à deux accusations de meurtre au second degré sur une femme de 25 ans et une fillette de 2 ans et demi. La cour a imposé une ordonnance de non-publication sur l’identité des victimes et les liens entre les différentes personnes impliquées dans ce drame.

Ronald Henry Tooma, qui est apparu impassible devant le juge lors de sa comparution en fin d’avant-midi mardi, doit revenir devant le tribunal vendredi pour la suite des procédures. 

Les tristes événements sont survenus lundi matin. Les policiers avaient été appelés autour de 6h30 pour une altercation dans un appartement d’un immeuble à loyer modique de la rue Brochu. Le bâtiment appartient à la Corporation Waskahegen, qui a notamment pour mandat d’offrir des logements aux autochtones vivant hors réserve.

Les deux victimes ont été transportées à l’hôpital de Sept-Îles lors de l’arrivée des policiers sur la scène. Leurs décès ont été constatés un peu plus tard.

Comme il arrive souvent dans ce genre d’événements bouleversants, de nombreuses personnes ont apporté peluches et fleurs devant l’immeuble où s’est déroulé le drame. Un rassemblement s’est aussi tenu en fin d’après-midi, en mémoire des victimes. Le conseil municipal de Sept-Îles a également observé une minute de silence lors de sa séance de lundi soir.

L’école élémentaire anglophone Flemming, située près des lieux du drame, a été fermée d’urgence lundi matin. Les cours ont repris mardi. Le directeur général de la commission scolaire Eastern Shores, Howard Miller, a affirmé «qu’il ne pouvait en dire plus en raison de l’enquête» et que l’école «offre tout le soutien nécessaire aux élèves et au personnel» dans ces heures sombres.