Le gardien des Sea Dogs, Alex D’Orio, pourrait être l’un des nombreux gardiens à changer d’adresse dans la LHJMQ.

Hockey junior: une vitrine alléchante pour plusieurs vétérans

CHRONIQUE / La saison des transactions est à nos portes dans la LHJMQ. Une saison pas mal plus palpitante que celle de la LNH, parce que les clubs fonctionnent sur différents cycles… et ont donc des besoins complémentaires. Et puis certains acceptent même des paiements différés!

Les 18 directeurs généraux du circuit Courteau ont meublé des dizaines d’heures en pourparlers ces dernières semaines. Une bien longue partie de poker, qui est sur le point de se terminer. Dans quelques jours, les masques vont tomber…

Voyons, d’ici là, les principaux vétérans susceptibles de changer d’adresse.

Noah Dobson, Titan

Les droits du meilleur défenseur de la ligue sont aux enchères. Mais attention, ce n’est pas le Titan qui contrôle sa destinée, mais bien les Saguenéens de Chicoutimi en raison d’une transaction bouclée l’an dernier. Puisque les Saguenéens ne visent pas la Coupe, ils vont «louer» les droits de l’espoir des Islanders de New York, en se croisant les doigts qu’il sera de retour l’an prochain à 19 ans.

Certaines rumeurs l’associent aux Huskies. D’autres prétendent que Dobson a une clause de non-échange et qu’il accepte uniquement de se rapporter aux Mooseheads, club hôte du tournoi de la Coupe Memorial. Allez savoir ce qui est vrai ou non. Ce qui est sûr, c’est que l’équipe qui va se payer ses services pour trois ou quatre mois devra débourser une facture salée.

Joël Teasdale, Armada

Il y a peu de joueurs aussi complets que Joël Teasdale, dont le style s’apparente à celui de Jérémy Grégoire, l’ex-leader du Drakkar de Baie-Comeau. Teasdale peut avoir un impact dans plusieurs facettes du jeu et il ne s’économise jamais. Une fois le printemps installé, c’est le genre de joueur que tu veux de ton bord!

Joueur européen d’impact, Jan Drozg est épié depuis plusieurs semaines et figure parmi les rares vétérans qui pourraient quitter Shawinigan.

L’Armada tente de monnayer l’espoir du Canadien à prix d’or. C’est de bonne guerre, il y a plusieurs équipes très talentueuses qui peuvent imaginer en Teasdale le complément parfait. Laquelle sera la plus agressive? Le Drakkar a toujours aimé ce genre de guerrier, et Steve Ahern a du matériel en masse pour payer. Surveillez-le du coin de l’œil… ainsi que Marc-André Dumont, des Screaming Eagles. Ça fait deux ans d’affilée qu’Armada et Screaming Eagles bouclent d’importants marchés à ce stade-ci de l’année. Jamais deux sans trois?

Alex D’Orio, Sea Dogs

Attention, les bulletins météo prédisent du mouvement entre les poteaux à travers la ligue. Le premier à partir sera vraisemblablement Alex D’Orio, l’un des rares vétérans habitant le vestiaire des Sea Dogs. Ces derniers ont fait l’acquisition il y a deux semaines de Mikhail Denisov. Disons que ce mouvement de personnel ne laissait planer aucun doute sur le fait que le futur à D’Orio est ailleurs qu’à Saint-John.

À surveiller aussi, le sort qui sera réservé à Mathieu Marquis à Val-d’Or, ainsi qu’à Zachary Bouthillier à Chicoutimi. Il y a moins de vedettes chez les portiers cette année. Sauf une ou deux exceptions, les formations qui se préparent pour la guerre se magasinent de la profondeur dans ce rayon.

Philipp Kurashev, Remparts

Paraît que Patrick Roy est en mode écoute… active. Normal, il vient de revenir, ce club n’est pas le sien. Ça annonce des changements, tôt ou tard. Kurashev arrive en tête de liste des joueurs attrayants chez les Remparts, lui qui roule à plus d’un point par match. Le marché des joueurs européens n’est jamais le plus payant, sauf pour la fine élite de cette catégorie. Le retour pour Kurashev sera certainement intéressant.

Jan Drozg, Cataractes

Jan Droz est, comme Kurashev, un joueur européen d’impact qui a été épié de près par certaines équipes ces dernières semaines. Il est d’ailleurs le seul vétéran aguerri qui pourrait faire ses valises à Shawinigan.

Comptez quand même sur Martin Mondou pour prendre les appels qui entrent pour son capitaine Roddie Sandilands. Sans être une vedette, c’est un arrière défensif capable de prendre pas mal de minutes, et d’exercer du leadership. Un peu dans le moule à Taylor Ford, qui avait rapporté un choix de première ronde aux Mooseheads lors de la saison 2016-17. Est-ce le comparatif de Mondou quand il jase avec ses homologues? Espérons-le. Car Sandilands sera de retour à 20 ans la saison prochaine. Les Cataractes souffrent depuis deux ans, alors Mondou n’a pas les moyens de faire de cadeaux…

Il y a peu de joueurs aussi complets que Joël Teasdale dans le circuit Courteau.

Jérémy Groleau, Saguenéens

Vétéran défenseur de quatre saisons, qui devrait entamer son parcours professionnel l’an prochain. Compte tenu de la rareté sur le marché en défensive, il doit être sur la liste d’épicerie de la majorité des équipes de tête. Les Saguenéens, eux, se préparent en vue de l’an prochain.