Maksim Hayrutdinov lors de son passage au tribunal en février 2020.
Maksim Hayrutdinov lors de son passage au tribunal en février 2020.

Guet-apens de la rue Chauveau : un autre accusé reconnaît ses torts

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Maksim Hayrutdinov a reconnu avoir attiré dans un guet-apens un individu afin de lui voler ses stupéfiants et ses effets personnels sur la rue Chauveau à Sherbrooke en juillet 2019.

Le jeune homme sans antécédent judiciaire devrait être condamné à une peine de 18 mois de prison ferme en janvier 2021 pour son implication dans cette affaire.

À lire aussi: Vol rue Chauveau : l’un des accusés se livre à une thérapie

Vol rue Chauveau: de la nouvelle preuve déposée

Devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec, il a plaidé coupable à un complot pour commettre un vol qualifié, à un vol qualifié ainsi qu’à une introduction par effraction. 

Le motif de la vengeance est à l’origine de cette affaire où une autre accusée, Rose Pruneau, serait l’instigatrice.

Cette dernière soupçonnait son ex-conjoint de lui avoir volé une once de marijuana. Elle est accusée d’avoir monté ce stratagème sous le prétexte d’un achat de drogue avec les autres accusés pour attirer celui qui allait devenir la victime. À la demande de Rose Pruneau, Hayrutdinov a recruté par Facebook Raphaël Nadeau-Jolin et Wesley Aucoucou. Ces deux individus ont reconnu leur culpabilité dans cette affaire survenue dans la nuit du 12 au 13 juillet 2019.

Maksim Hayrutdinov a offert à ses deux complices de faire de l’argent en allant chercher du cannabis.

Conduit par Nadeau-Jolin, le groupe, auquel s’était ajouté Carol-Ann Homan, s’est rendu sur la rue Chauveau à un endroit que Hayrutdinov savait ne pas être couvert par des caméras de surveillance.

C’est ce dernier qui a accueilli celui qui allait devenir la victime dans cette affaire. 

Lorsque Hayrutdinov a crié le mot de code « balle », Aucoucou et Nadeau-Jolin sont sortis de leur cachette pour tabasser et voler celui avait accepté de se rendre au point de rencontre sans savoir ce qui allait se passer.

La victime a été frappée à de multiples reprises sans que Maksim Hayrutdinov y participe. 

Après avoir frappé la victime, le groupe lui a volé tous ses effets de valeur, soit ses chaussures, ses clés, son sac, son portefeuille de même que son téléphone intelligent.

Les suspects ont pris la fuite laissant derrière eux la victime.

Munis des clés de la victime, les cinq accusés se sont rendus à son logement.

Ils s’y sont introduits pour y voler divers objets dont des stupéfiants et de l’argent, de là les accusations d’introduction par effraction.

Le groupe s’est ensuite rendu dans un restaurant.

C’est en payant avec la carte de crédit de la victime au McDonald puis grâce à la triangulation cellulaire que les suspects ont été retrouvés, puis arrêtés.

L’avocat de la défense Me Christian Raymond et la procureure aux poursuites criminelles Me Maude Lapointe présenteront une suggestion commune de détention à la mi-janvier 2021.

Wesley Aucaucou et Carol-Ann Homan ont déjà reçu leurs peines dans cette affaire, Raphaël Nadeau-Jolin est en attente de la sienne alors que Rose Pruneau reviendra bientôt devant le tribunal.