Groupe SM: Bernard Poulin a retiré 900 000 $

Des preuves déposées à la Cour supérieure par les prêteurs Alaris Royalty et IPBF démontreraient que le fondateur du Groupe SM International, le Sherbrookois Bernard Poulin, a retiré 900 000 $ de la compagnie au cours des six derniers mois, période où le Groupe traversait de sérieuses difficultés financières, tentait de se restructurer et devait près de 120 M$ aux deux prêteurs précédemment mentionnés.

Les 900 000 $ ont été versés à M. Poulin en plus de son salaire, mentionnent les documents déposés en Cour, et seraient liés à des dépenses impayées de 2017 et 2018, incluant la location d'un condo à Miami.

Lire aussi: Le Groupe SM sous protection de la Cour depuis le 23 août dernier

Le fondateur de Groupe SM arrêté par l'UPAC

Rappelons que le Groupe SM s'est placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies depuis la fin août. Le Groupe SM, une firme de génie-conseil qui a vu le jour à Sherbrooke, compte une vingtaine de créanciers de la région. Surplec HV Solutions (44 762 $), l'Université de Sherbrooke (38 094 $), IMR Experts-Conseils (13 613 $), Ville de Sherbrooke (12 693 $) et Jubinville et Associés Architectes (12 562 $) sont notamment sur la liste des créanciers garantis et non garantis. La liste complète des créanciers totalise 126 582 954 $, dont 90 204 862 $ sont garantis et 36 378 092 $ sont non garantis.

En septembre 2017, on apprenait que M. Poulin figurait parmi les personnes arrêtées par l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

Au total, huit personnes soupçonnées de fraude, de corruption, de complot et d'abus de confiance dans les affaires municipales de la Ville de Montréal avaient été mises aux arrêts.

Le nom du fondateur de la firme de génie avait été entendu lors des audiences de la Commission Charbonneau. On avait appris qu'il avait été sur le yacht de Tony Accurso en compagnie de Bernard Trépanier.

L'UPAC signalait que l'enquête avait commencé en 2014. Elle met en cause une trentaine de contrats pour des services professionnels, majoritairement en matière de génie, qui ont été octroyés par la Ville de Montréal.

Sous la gouverne de M. Poulin, la firme SM a connu un immense succès, décrochant plusieurs contrats, à l'étranger notamment.