L’homme se serait approché d’un parc situé dans l’est de Toronto où 11 enfants s’amusaient et aurait ouvert le feu en direction d’un autre homme qui se trouvait tout près. Les jeunes soeurs ont été touchées et transportées d’urgence à l’hôpital avec des blessures sérieuses, a indiqué la police.

Fillettes blessées par balles à Toronto: un homme accusé

TORONTO — Un homme de 21 ans originaire de Markham, en Ontario, a été accusé de tentative de meurtre un jour après que deux jeunes soeurs eurent été blessées au cours d’une présumée fusillade survenue sur un terrain de jeux de Toronto.

La police torontoise a révélé que Sheldon Eriya avait été arrêté à Pickering vendredi en rapport avec la fusillade, qui s’est produite en plein jour et a forcé l’hospitalisation des deux fillettes âgées de cinq et neuf ans jeudi.

Eriya devait comparaître samedi matin. En plus des deux chefs d’accusation de tentative de meurtre, le jeune homme a été accusé de voies de fait graves, d’avoir déchargé une arme à feu, de possession de cocaïne à des fins de trafic et de possession de revenus tirés d’activités criminelles, ont précisé les forces de l’ordre dans un communiqué.

Un porte-parole du service de police de Toronto a refusé de commenter l’enquête.

Selon les autorités, l’homme se serait approché d’un parc situé dans l’est de Toronto où 11 enfants s’amusaient et aurait ouvert le feu en direction d’un autre homme qui se trouvait tout près.

Les jeunes soeurs ont été touchées et transportées d’urgence à l’hôpital avec des blessures sérieuses, a indiqué la police.

La famille des deux enfants a publié samedi soir un communiqué — par l’entremise de l’Hôpital pour enfants malades — pour remercier la collectivité, la police et le maire pour leur soutien.

«La réaction a été extraordinaire. Les mots nous manquent pour exprimer notre gratitude, a-t-elle déclaré. À ce moment-ci, notre attention est placée sur la convalescence et la réadaptation de nos filles. On vous demande de prier pour une rapide guérison.»

Sheldon Eriya, 21 ans

Le maire de Toronto, John Tory, a révélé aux reporters qu’il avait parlé à la mère des deux fillettes samedi et qu’elle lui avait dit que les petites se portaient bien depuis qu’elles avaient subi des interventions chirurgicales.

M. Tory a conseillé aux deux suspects toujours en cavale de se rendre aux autorités plutôt que d’attendre d’être retrouvés par la police.

«Nous n’avons aucune pitié pour les gens qui se conduisent de la sorte», a affirmé le maire.

John Tory a promis que la municipalité sévirait concernant la possession illégale d’armes à feu et la violence, surtout celles liées aux gangs de rue et au trafic de drogue, sans toutefois préciser si ces deux derniers éléments avaient joué un rôle dans les événements survenus jeudi.

Le premier ministre élu de l’Ontario, Doug Ford, avait tenu sensiblement les mêmes propos vendredi en jurant de fournir de nouvelles ressources aux services de police de Toronto et d’Ottawa pour lutter contre la violence liée aux gangs de rue.