Un policier devant le restaurant Bombay Bhel vendredi matin

Explosion à Mississauga: deux suspects recherchés

MISSISSAUGA — La police recherche deux hommes après que 15 personnes eurent été blessées par un «engin explosif improvisé» qui a été lancé dans un restaurant indien à Mississauga, en Ontario, jeudi soir.

La police de la région de Peel a indiqué vendredi matin que rien ne permet de croire à une attaque terroriste ou à un crime haineux. Les autorités locales collaborent avec la GRC et les corps de police du Grand Toronto.

La chef Jennifer Evans a dit que trois personnes — un homme de Brampton de 35 ans, une femme de Mississauga de 48 ans et une femme de Mississauga de 62 ans — ont été hospitalisées dans un état qui avait été qualifié de critique. Elles ont toutefois obtenu leur congé en après-midi vendredi. Douze autres personnes âgées de 23 à 69 ans ont aussi eu besoin de soins. Deux anniversaires étaient célébrés sur place, mais aucun des neuf enfants présents n’a été blessé.

Selon les policiers, deux hommes sont entrés dans le restaurant à l’angle des rues Hurontario et Eglinton vers 22h30, jeudi, ils ont déclenché un engin explosif artisanal et fui les lieux à pieds avant de monter à bord d’un véhicule non identifié.

La police a publié une photo des deux hommes qui entrent dans le restaurant et a demandé à toute personne qui pourrait détenir de l’information de communiquer avec les autorités.

Une photo de deux suspects a été diffusée.

L’un d’entre eux est décrit comme étant dans la mi-vingtaine, avec une peau pâle et une structure trapue; il portait un jean bleu foncé et une casquette de baseball gris clair. Le second est mince et a une peau claire; il portait un jean délavé, un T-shirt gris et des chaussures de skate de couleur foncée.

L’image diffusée par la police montre les deux hommes avec des vestes à capuchon sombres tirées au-dessus de leurs têtes et leurs visages couverts.

La mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, s’est rendue sur place au lendemain de l’incident et s’est dite stupéfaite de l’impudence du geste.

«C’est un geste haineux et répréhensible commis par des lâches qui entrent dans un restaurant où des gens sont vulnérables et célèbrent avec leur famille et des enfants, a commenté avec émotion Mme Crombie. Vous allez être retrouvés et vous allez être traduits en justice... ce genre de choses n’arrive pas dans mon Mississauga.

Un périmètre de sécurité demeurait en place autour du restaurant, vendredi après-midi. Les enquêteurs ont aussi examiné des traces de pas laissées quelques centaines de mètres plus loin dans un secteur résidentiel en construction.

Les propriétaires du restaurant ont publié un bref message sur leur page Facebook décrivant l’attentat à la bombe comme «extrêmement horrifiant et triste». Ils ont aussi tenu à remercier tous ceux qui ont fait part de leur sympathie.

Sanjiv Jagota, propriétaire d’un commerce voisin, passait dans le secteur jeudi soir lorsqu’il a aperçu les véhicules d’urgence. Celui qui dit être un bon ami du propriétaire du restaurant Bombay Bhel raconte être resté près du périmètre de sécurité en compagnie du fils du restaurateur.

«Ma principale inquiétude était de savoir s’ils étaient OK. Ce restaurant, c’est leur bébé», a commenté le témoin en précisant que l’établissement est ouvert depuis le milieu des années 1990.

Rohan Jumani, un client régulier de l’endroit, a décrit le patron comme un «super gentleman». Selon lui, le restaurant est très apprécié par les gens de tous âges dans la communauté.

«C’est une région très familiale, a-t-il poursuivi. Nous sommes très inquiets de voir ce genre d’incidents se produire.»

L’ambassade de l’Inde à Toronto a mis en place une ligne téléphonique d’urgence afin d’offrir du soutien à toute personne affectée par l’explosion. Une procédure habituelle, selon le consul Davinder Pal Singh, lorsque des ressortissants indiens sont impliqués dans un incident dans un pays étranger. Personne n’aurait encore demandé d’aide.

Les trois chefs des principaux partis politiques provinciaux en pleine campagne électorale ont offert leur soutien et leur sympathie aux victimes par voie de communiqué.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a lui aussi fait part de son soutien aux victimes et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.