L’entraîneur-chef des Flames, Bill Peters, lors du camp d’entraînement, à Calgary, en septembre dernier

Excuses de Bill Peters : «fausses, hypocrites et préoccupantes», dit Aliu

Akim Aliu n’est pas satisfait des excuses faites par l’entraîneur-chef des Flames de Calgary Bill Peters à propos des commentaires à connotation raciste qu’il aurait lancés alors que les deux hommes évoluaient dans les rangs mineurs il y a 10 ans.

L’ex-joueur de la LNH a lui-même publié un communiqué jeudi matin sur Twitter, dans lequel il déclare que les excuses de Peters sont «fausses, hypocrites et préoccupantes».

À LIRE AUSSI : Les Flames tentent de se concentrer malgré les allégations contre Bill Peters

Aliu a ajouté qu’il avait accepté l’invitation de la LNH afin de discuter de la situation, et qu’il n’émettra pas d’autres commentaires d’ici la rencontre avec les dirigeants de la ligue.

Peters a expédié une lettre mercredi soir à plusieurs médias, dans laquelle il s’excusait auprès des Flames et de leur directeur général Brad Treliving. Le nom d’Aliu n’apparaissait nulle part.

Dans la lettre adressée aux Flames et à Treliving, Peters dit qu’il a employé «un langage grossier... dans un contexte professionnel il y a une décennie».

Peters a qualifié cet incident «d’isolé et d’immédiatement regrettable».

Aliu a publié un gazouillis lundi à l’effet que Peters lui avait adressé des commentaires à connotation raciste alors qu’ils évoluaient pour les IceHogs de Rockford — le club-école des Blackhawks de Chicago, dans la Ligue américaine de hockey — en 2009-10.

Aliu, qui est né au Nigéria mais qui a grandi en Ukraine et au Canada, n’a jamais cité le nom de Peters, mais il a fait référence au code aéroportuaire de Calgary, YYC, en parlant de l’entraîneur qui aurait été impliqué dans l’incident. Il prétend que Peters a utilisé le mot qui commence par «N» plusieurs fois dans le vestiaire à son endroit lors de sa première saison professionnelle, «parce qu’il n’aimait pas mon choix de musique».

Aliu n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de La Presse canadienne.

Peters n’était pas derrière le banc des Flames mercredi soir contre les Sabres à Buffalo.

Après la rencontre, Treliving a indiqué que l’enquête des Flames suivait son cours et a ajouté qu’il pourrait y avoir de nouveaux développements jeudi.

Les Flames devaient avoir congé jeudi avant d’effectuer un retour à l’entraînement vendredi à Calgary. Leur prochain match aura lieu samedi contre les Sénateurs d’Ottawa. 

Akim Aliu lors d’un match à Calgary, en avril 2012