Brandon Banks (16) a marqué un troisième touché, sur un jeu de six verges pour placer les siens en avant 35-26 avec un peu moins de neuf minutes à faire.

Evans et Banks lancent un message aux Alouettes dans un gain de 38-26 des Ti-Cats

MONTRÉAL — Grand cas a été fait de cet affrontement entre les Tiger-Cats de Hamilton et les Alouettes de Montréal, possible répétition générale en vue de la finale de l’Est. Si c’est le cas, le quart Dane Evans et le receveur Brandon Banks ont laissé leur carte de visite dans ce gain de 38-26 des Ontariens, samedi.

Evans a complété 29 de ses 36 passes pour 379 verges et quatre touchés contre une interception. Banks a marqué trois de ces touchés et récolté 201 verges par la passe.

«Il faut donner tout le mérite à Dane Evans et (au coordonnateur à l’attaque) Tommy Condell. Je ne suis qu’un bénéficiaire de ce qu’ils mettent sur pied, a humblement répondu Banks quand on lui a demandé d’analyser sa performance. De la façon dont (Condell) appelle les jeux, ça m’a permis de me dégager de mes couvreurs et de capter plusieurs bons ballons.»

«Les gens paient pour venir le voir jouer. Nous sommes chanceux de le compter parmi nous», a pour sa part ajouté l’entraîneur-chef, Orlando Steinauer.

Les Alouettes (9-8) ont chauffé les Ti-Cats (14-3) pendant une bonne partie de la rencontre, disputée devant 17 264 spectateurs au stade Percival-Molson. Mais une interception de Cariel Brooks au troisième quart a fait tourner le vent en faveur des visiteurs.

Brooks a intercepté le lancer de Matthew Shiltz - qui a remplacé Vernon Adams fils à mi-chemin du deuxième quart - à la ligne centrale et l’a ramené sur 28 verges. Quatre jeux plus tard, Evans a rejoint Banks sur neuf verges pour son deuxième touché du match, qui procurait une avance de 28-21 aux visiteurs.

Après que les Alouettes se soient rapprochés à deux points à la suite d’un touché de sûreté et un placement de 29 verges de Boris Bede, Banks a marqué un troisième touché, sur un jeu de six verges pour placer les siens en avant 35-26 avec un peu moins de neuf minutes à faire.

Il s’agissait du 13e touché de la saison de Banks, qui a inscrit au moins un majeur dans les six derniers matchs.

Bralon Addison et Anthony Coombs ont marqué les deux autres touchés des vainqueurs. Lirim Hajrullahu a ajouté un placement de 34 verges. La réplique des Alouettes est venue de passes de touché d’Adams à Quan Bray et Jake Wieneke. Shiltz a rejoint Chris Matthews pour l’autre majeur.

Le placement de Bede était quant à lui son 30e de la saison et son 16e d’affilée.

Plusieurs réguliers au repos

Les Alouettes ont laissé plusieurs partants de côté pour cette rencontre, qui ne pouvait changer quoi que ce soit au classement dans l’Est, les Ti-Cats étant assurés de terminer premiers devant la troupe de Khari Jones.

Ainsi, le secondeur Henoc Muamba, le demi défensif Tommie Campbell, le demi offensif William Stanback, le receveur DeVier Posey, le spécialiste des retours de bottés Mario Alford et celui des longues remises, Martin Bédard, ont tous regardé le match des lignes de côté. Plusieurs réguliers devraient aussi obtenir congé pour le match de vendredi contre le Rouge et Noir, à Ottawa.

Quelques joueurs avaient par contre en mire des marques personnelles. C’est le cas d’Adams, qui souhaitait atteindre le plateau des 4000 de gains aériens dans ce duel. Jones ne lui en a toutefois pas laissé le temps. Il a été retiré de la rencontre après avoir complété 11 de ses 14 passes pour 142 verges, deux touchés et une interception, alors que les Alouettes menaient 14-6.

«Je savais qu’ils n’allaient pas me laisser là tout le match, mais j’ai été un peu surpris d’être retiré à ce moment, a indiqué le quart. Je pense que c’est la chose intelligente à faire, afin d’éviter les blessures, mais c’est difficile pour moi. Je veux jouer tous les jeux. Si on perd, je veux pouvoir en répondre.»

Il devra amasser 184 verges contre le Rouge et Noir pour atteindre les 4000 verges.

«Il va jouer, a noté Jones. On ne sait juste pas combien de temps.»

Le receveur Eugene Lewis avait quant à lui besoin de 17 verges pour atteindre 1000 par la passe cette saison. Il a atteint ce plateau sur la deuxième série offensive des Alouettes. Adams l’a rejoint sur 12, puis 13 verges, pour permettre au receveur de passes d’atteindre cette marque pour la toute première fois de sa carrière.

«Je remercie tous mes coéquipiers et mes entraîneurs d’avoir cette confiance en moi, a indiqué Lewis après la rencontre. C’est l’un des plus grands moments de ma carrière. C’est la première fois de toute ma carrière que ça m’arrive et je chérirai longtemps ce moment.»

«Je suis très heureux pour lui, a dit Jones de son receveur no 1. Il est vraiment devenu l’un des meilleurs receveurs, qui joue à son plein potentiel. Et encore là, je pense qu’il peut toujours s’améliorer.»

Les Alouettes auront maintenant une semaine courte avant leur dernier duel de la saison. Ils accueilleront ensuite les Eskimos d’Edmonton le 10 novembre, dans le cadre de la demi-finale de l’Est.