Quelques pêcheurs téméraires se sont aventurés en zone interdite, samedi matin, sur les glaces de la baie des Ha ! Ha !.
Quelques pêcheurs téméraires se sont aventurés en zone interdite, samedi matin, sur les glaces de la baie des Ha ! Ha !.

Évacuation sur les glaces à La Baie

Le Service des incendies de Saguenay a dû se rendre sur les glaces de la baie des Ha ! Ha !, samedi matin, pour procéder à l’évacuation de quelques pêcheurs en zone interdite.

Le Service de police de Saguenay (SPS) a reçu un appel de la Garde côtière canadienne vers 8 h 30 indiquant que trois abris temporaires se trouvaient en bordure de l’Anse à Pierrot, un secteur navigable où l’accès est interdit. Deux navires, le brise-glace Pierre-Radisson (qui a lancé l’alerte) et le NS Energy, ont dû attendre que la voie soit dégagée avant de poursuivre leur chemin.

Le lieutenant Denis Harvey, du SPS, explique que l’affaire aurait pu mal tourner : « C’est dans le même secteur que les cabanes [parties à la dérive] il y a trois semaines. La Garde côtière a communiqué avec nous pour faire sortir les gens parce que c’est dangereux. On ne peut pas risquer qu’un bateau passe et que la glace se détache, comme ça s’est produit [au début janvier]. »

L’Anse à Pierrot se trouve à la même hauteur que le secteur des Battures, où a eu lieu l’incident des cabanes à la dérive, mais se trouve de l’autre côté de la rivière. Une employée de Contact Nature interrogée sur le secteur l’a qualifié de « périlleux ». Les pompiers de Saguenay ont dû se rendre sur les glaces à l’aide d’un véhicule Argo pour procéder à l’évacuation des pêcheurs qui, selon le lieutenant Harvey, ont quitté les lieux avec une certaine réticence.

« Il faut que les gens comprennent qu’à chaque fois que quelqu’un va aller dans une zone non autorisée, on va les sortir de là », souligne le lieutenant. Il rappelle que la Ville a une réglementation concernant les zones autorisées pour la pêche blanche, et que tous ceux qui ne la respectent pas s’exposent à des amendes.

La carte des zones de pêche autorisées est disponible sur les sites de Contact Nature et de la Ville de Saguenay.