La mère de la petite Rosalie, Audrey Gagnon, avait été arrêtée peu de temps après la découverte macabre.

Enquête publique sur la mort de la petite Rosalie Gagnon

Le Bureau du coroner du Québec a ouvert une enquête publique sur la mort de la petite Rosalie Gagnon, dont le corps avait été retrouvé dans une poubelle de Québec il y a un an.

La coroner Géhane Kamel présidera l’enquête sur les causes et les circonstances entourant le décès de la fillette de 2 ans. Le 18 avril 2018, le corps de la fillette avait été découvert dans un bac à ordures près d’une résidence privée, dans le secteur Charlesbourg.

Dans un communiqué, le Bureau du coroner assure qu’il prendra soin de ne pas déborder sur les procédures judiciaires en cours.

La mère de la fillette, Audrey Gagnon, avait été arrêtée peu de temps après la découverte macabre. Elle a été accusée de meurtre au deuxième degré et d’outrage à un cadavre.

En avril dernier, la femme de 24 ans avait choisi de subir son procès devant juge et jury.

On ne connaît pas encore la date de son procès.