Le soir du 12 avril, Guillaume Keyser-Leblond, sur sa planche à roulettes, s’est accroché au véhicule de Dustin Duggan qui roulait sur la rue Des Franciscains, dans le quartier Montcalm.

Du car surfing entre amis mène à une accusation de conduite dangereuse causant la mort

Le jeune automobiliste Dustin Duggan fait maintenant face à de graves accusations de conduite dangereuse et négligence criminelle causant la mort. L’ami qui s’était accroché à son véhicule, dans le quartier Montcalm à Québec, est finalement décédé à l’hôpital deux semaines après l’accident.

Duggan, 20 ans, était déjà accusé de conduite dangereuse et négligence criminelle ayant causé des lésions corporelles.

Le soir du 12 avril, Guillaume Keyser-Leblond, 24 ans, sur sa planche à roulettes, s’est accroché au véhicule de Duggan qui roulait sur la rue Des Franciscains. Selon la police, le conducteur savait que son ami se livrait à une telle manoeuvre.

Pour une raison encore inconnue, le jeune rouliplanchiste est tombé au sol et s’est grièvement blessé. Il était inconscient à l’arrivée des ambulanciers. Les médecins n’ont pu sauver le jeune homme et son décès a été constaté le 30 avril.

À LIRE AUSSI : Un planchiste entre la vie et la mort après une séance de car surfing

Dustin Duggan, en liberté durant les procédures, s’est présenté de lui-même mercredi au palais de justice de Québec pour faire face aux nouvelles accusations. Les membres de sa famille et de celle de la victime étaient présents en salle d’audience. Ses conditions de remise en liberté ont été reconduites. 

Son dossier reviendra à la cour à la mi-septembre.

+

Dustin Duggan fait face à de graves accusations de conduite dangereuse et négligence criminelle causant la mort.
Guillaume Keyser-Leblond est mort le 30 avril dernier des suites de sa chute en car surfing.