Le nom donné aux célébrations ne fait pas mention de la Fête nationale du Québec, bien que le texte du communiqué mentionne que celle-ci sera au coeur des célébrations.

Dorais annonce que le Sud-Ouest revient au nom original: la St-Jean [VIDÉO]

MONTRÉAL — L’arrondissement du Sud-Ouest de Montréal fait marche arrière dans la controverse entourant la Fête nationale.

Au début de la semaine, l’arrondissement avait invité la population, par voie de communiqué, à participer au premier Festival du Solstice d’été qui aura lieu de 22 au 24 juin. Le nom donné aux célébrations ne faisait pas mention de la Fête nationale du Québec, bien que le texte du communiqué mentionnait que celle-ci sera au coeur des célébrations.

Jeudi, le maire de l’arrondissement et président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais, a indiqué, sur son compte Twitter, que lui et les organisateurs du Festival du Solstice d’été avaient «convenu de revenir au nom original de l’événement, utilisé dans le passé: la Saint-Jean dans le Sud-Ouest».

Plus tôt, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait écrit sur Twitter qu’elle exigerait des organisateurs du Festival du Solstice d’été «qu’ils refassent leurs affiches pour mettre en valeur la Fête nationale». La mairesse ajoutait que s’il y avait un moment pour s’afficher, s’affirmer et non s’effacer, c’est celui-là.

+

À Québec, la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, avait commenté la dénomination du festival en affirmant qu’il s’agissait d’une erreur. Elle avait rappelé que les fonds versés pour les festivités par les Québécois servaient à soutenir la Fête nationale, et elle avait appelé les organisateurs à revoir leur position.

Même propos exprimé sur Twitter par la ministre de la Culture, Nathalie Roy. «Inacceptable. Les fonds que le gouvernement verse pour la Fête nationale doivent servir pour la Fête nationale. Les Québécois en sont fiers! Célébrons fièrement notre histoire, notre identité, notre langue et notre culture», avait-elle écrit sur Twitter.

Le communiqué publié lundi mentionnait que la célébration sera soutenue par le Mouvement national des Québécoises et Québécois et qu’elle sera également l’occasion pour tous les Montréalais de fêter la Saint-Jean-Baptiste, la Fête nationale du Québec lors des journées du 23 et 24 juin.

À 16 h 10, La Presse canadienne a jeté un coup d’oeil sur le site internet de l’arrondissement Sud-Ouest et la programmation des activités de l’été 2019 faisait encore mention du «Festival du Solstice d’été de Saint-Henri».

On y indiquait qu’»un nouvel événement d’envergure s’implante dans l’arrondissement du Sud-Ouest: le festival du solstice d’été». On y invite la population à venir «prendre part à trois jours d’activités et de célébrations dans le cadre de la Fête nationale du Québec».

Les festivités se dérouleront sur la rue Notre-Dame Ouest, entre l’avenue Atwater et la rue Saint-Augustin, sur la scène de la place du Bonheur-d’Occasion. Des artistes seront de la fête: Loco Locass, Alfa Rococo, Les Dales Hawerchuk, Florent Vollant, Colin Moore, Xavier Caféïne, LaF, Radio Radio, Sarahmée et plusieurs autres.

La Société de développement commercial (SDC) Les Quartiers du Canal présentera une foire commerciale sur la rue Notre-Dame Ouest les 22 et 23 juin. Le président, Nicolas Canigiani, affirme que le Festival du Solstice d’été est voué à devenir un événement estival d’envergure incontournable à Montréal.

Sur son compte Twitter, l’artiste Biz, de Loco Locass, a affirmé avoir découvert en même temps que les internautes l’usage du mot solstice, mais a ajouté qu’en ce qui le concernait, il était clair qu’on célébrerait la Saint-Jean, la fête nationale de tous les Québécois. Il a ajouté que tous les spectacles de Loco Locass étaient des spectacles de la Saint-Jean et que chaque scène est une tribune pour propager la fierté québécoise.

De son côté, le député solidaire de Jean-Lesage, Sol Zanetti, s’est dit «heureux que les organisateurs se soient ravisés et que tout soit rentré dans l’ordre».

«Drôle de décision, mais j’imagine qu’il n’y avait pas de mauvaises intentions», a-t-il ajouté sur son compte Twitter.