Des partys organisés à Chicoutimi et Jonquière en pleine pandémie

Les policiers de Saguenay ont remis deux constats d’infraction générale de 1546 $ concernant des rassemblements interdits, dans la nuit de mardi à mercredi. Deux partys avaient été organisés dans des résidences privées, soit un à Jonquière et un à Chicoutimi.

Au total, les policiers de Saguenay ont reçu 16 appels de dénonciation citoyenne, concernant le non-respect des mesures de distanciation nécessaires pour éviter la propagation du coronavirus. 

Sur ces 16 appels, deux constats ont été remis par les policiers. Des gens avaient eu l’idée d’organiser des partys, et ce, malgré le contexte de pandémie de la COVID-19. 

« Il y a eu un party organisé dans une résidence de la rue Saint-Philippe, à Chicoutimi, et un autre à Jonquière, dans une résidence de la rue Panet. Les propriétaires des lieux ont reçu des constats d’infraction générale, qui seront soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Ces constats s’élèvent à 1546 $ avec les frais. Les gens ont également été sommés de rentrer chacun chez eux », a expliqué le porte-parole du Service de police de Saguenay, Bruno Cormier. 

Il n’a pas été possible de savoir combien de personnes précisément étaient réunies dans ces deux résidences ni l’âge des contrevenants. 

Les policiers du Québec ont maintenant les pouvoirs d’émettre des constats aux récalcitrants qui ne respectent pas les mesures ordonnées par le gouvernement du Québec.

Le Service de police de Saguenay a reçu une trentaine d’appels de dénonciation pendant la journée de mercredi, selon le bilan fourni par Bruno Cormier en fin d’après-midi. Il a précisé qu’il s’agissait de la moyenne des derniers jours.

Le SPS divise ses journées en deux quarts de 12 heures, c’est-à-dire qu’il comptabilise les appels entre 7h et 19h, avant d’en faire de même pour la période entre 19h et 7h le lendemain matin.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbeault, a d’ailleurs invité les citoyens à dénoncer les mauvais comportements, qui minent les efforts des gens respectueux des consignes.