Shanny Haley a témoigné avec aplomp mardi mais elle a été incapable de retenir ses larmes en racontant certains détails dans le dossier de la mort de Jean-Christophe Gilbert.

Des détails cruels révélés à l'enquête préliminaire de René Kègle

TROIS-RIVIÈRES — Le deuxième jour de l’enquête préliminaire de René Kègle aura permis de révéler des détails cruels sur la mort de Jean-Christophe Gilbert.

Certes, une ordonnance de non-publication interdit pour l’instant aux médias de diffuser le contenu de la preuve et des témoignages présentés dans le cadre de cette enquête. Il n’en demeure pas moins que les circonstances de ce meurtre apparaissent inconcevables de par sa nature et ses motifs.

Jasmine Boucher a relaté durant toute l’après-midi les événements dont elle avait été témoin dans cette affaire. Le contre-interrogatoire va se poursuivre mercredi.

Le premier témoin à donner sa version des faits mardi a été Shanny Haley, 23 ans, l’une des présumées complices de René Kègle. Cette dernière est accusée de complicité après le fait dans cette triste histoire. Lorsqu’interrogée par la procureure, Me Martine Tessier, elle a raconté avec beaucoup de précision et d’aplomb tous les événements dont elle a témoin. Elle a cependant été incapable de retenir ses larmes en révélant certains événements précis liés au drame. À ce moment, on a d’ailleurs pu voir René Kègle fixer le sol longuement en écoutant ses propos. Le témoignage de la jeune femme a été suivi par celui de Jasmine Boucher, une autre bonne connaissance de René Kègle. Elle est pour sa part apparue plus nerveuse en répondant aux questions de Me Benoît Larouche à la Couronne mais en même temps très rationnelle, presque détachée. En fin de journée, l’avocate de la défense, Me Annie-Sophie Bédard, n’a pas hésité à s’attaquer à sa crédibilité compte tenu de certaines différences relevées dans son témoignage. Le contre-interrogatoire va se poursuivre mercredi matin.

D’autres présumés complices de René Kègle devraient éventuellement être appelés à la barre des témoins d’ici vendredi, soit Gilles Guilbeault et Mauricio Peralta Severino.

Rappelons que les corps de Jean-Christophe Gilbert et Steve Lamy avaient été trouvés dans une voiture calcinée le 10 octobre 2018, sur le chemin Bradley, dans le secteur de Sainte-Marthe-du-Cap. Le meurtre prémédité de M. Gilbert, tel qu’il est reproché à René Kègle, aurait été commis le 2 octobre.

René Kègle est aussi accusé des meurtres d’Ophélie Martin-Cyr et de Steve Lamy.