Des déchets aussi inusités qu’un bateau et un spa ont été laissés à l’abandon dans un dépotoir à ciel ouvert, non loin du parc Masse dans le secteur Saint-Louis-de-France.
Des déchets aussi inusités qu’un bateau et un spa ont été laissés à l’abandon dans un dépotoir à ciel ouvert, non loin du parc Masse dans le secteur Saint-Louis-de-France.

Dépotoir à ciel ouvert: un bateau et un spa jetés en pleine nature

TROIS-RIVIÈRES — C’est une bien triste scène à laquelle assistent ces jours-ci les citoyens qui vont se promener aux abords du parc Masse, dans le secteur Saint-Louis-de-France. À près de 200 mètres des terrains de tennis, un véritable dépotoir à ciel ouvert prend de l’ampleur, alors que certaines personnes sont venues y déposer des déchets de toutes tailles... y compris un bateau et un spa!

«J’étais découragée de voir ça, j’ai eu envie de pleurer», résume Michèle Chartier, une citoyenne habituée d’aller se promener à cet endroit. À quelques occasions par le passé, Mme Chartier traînait avec elle un sac lorsqu’elle allait prendre ses marches et s’adonner à la pratique de l’ornithologie, un sac qui lui permettait de ramasser quelques déchets laissés ici et là par des promeneurs mais aussi par des gens qui se rassemblent sur ces terrains.

Cannettes vides, papiers, bouteilles de plastique ne sont que quelques exemples de ce qu’elle pouvait y trouver. «Je fais ma part et je ramasse pour que ce soit propre et agréable. Mais là, quand on tombe sur un bateau et un spa... Ça m’a profondément choquée», mentionne-t-elle.

Lors du passage du Nouvelliste, mardi matin, il était possible de constater que les éléments n’avaient pas été déposés là il y a bien longtemps. Toutefois, les vitres du bateau avaient été fracassées et de la vitre jonchait le sol un peu partout. Des parties de l’intérieur du bateau avaient été arrachées puis laissées au sol juste à côté. Autour, plusieurs déchets, dont une grande bâche de plastique et de nombreuses canettes vides laissent croire que des gens viennent flâner sur ce site.

L’intérieur du bateau a été détruit et les débris jonchent le sol, au milieu de canettes et de bouteilles de plastique.

Quelques mètres plus loin, on trouvait également plusieurs bidons d’huile à moteur laissés là, de même que des matériaux de construction et de vieux pneus abandonnés sur ce terrain, qui borde également le camping Domaine au Grand R.

Contraventions

De pareils agissements peuvent entraîner des amendes pour ceux qui seraient retracés, note la Ville de Trois-Rivières, qui rappelle par ailleurs qu’elle dispose de deux écocentres pour permettre aux citoyens de se départir proprement de gros rebus ou de produits chimiques.

«Ce n’est certainement pas la manière d’agir et c’est déplorable», indique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Guillaume Cholette-Janson. Ce dernier précise que les terrains où a été découvert le dépotoir à ciel ouvert pourraient bien appartenir au ministère des Transports du Québec. Interpellé mardi par Le Nouvelliste à ce sujet, M. Cholette-Janson a indiqué que la Ville allait prendre rapidement contact avec le ministère afin de déterminer la propriété du terrain, et que les déchets allaient être retirés rapidement.

«Ce qui est dommage dans ce genre de situation, c’est qu’en bout de ligne c’est la collectivité qui paie pour ça», ajoute M. Cholette-Janson, appelant la population au civisme.

Des bidons d’huile à moteur ont aussi été abandonnés sur les lieux, en plus de débris de construction et de pneus.

Selon lui, une quinzaine de dépotoirs à ciel ouvert par année sont rapportés à la Ville. «Ce n’est pas fréquent, mais ça peut arriver. On prend les mesures qu’il faut pour éviter que ça puisse se reproduire», indique-t-il, précisant que la Ville peut même aller jusqu’à fermer l’accès à un site, un chemin ou un sentier si le terrain n’est pas utilisé de façon adéquate par les citoyens.

Selon la Ville, une personne commettant ce genre d’infraction est passible d’une amende variant de 50 $ à 500 $ par jour d’infraction, ou de 100 $ à 1000 $ s’il s’agit d’une entreprise. En cas de récidive, les amendes peuvent doubler.