La surveillance aérienne sera accrue et un nouveau financement sera consacré à des initiatives d’intervention auprès des mammifères marins.

De nouvelles mesures d’urgence pour protéger les baleines noires

MATANE — Ottawa a adopté de nouvelles mesures d’urgence, lundi, afin de mieux protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord, dont l’espèce est en voie de disparition. Par ces mesures, le gouvernement augmente le nombre de navires touchés par les limitations de vitesse et élargit les secteurs où les limitations de vitesse des navires seront applicables. De plus, la surveillance aérienne sera accrue et un nouveau financement sera consacré à des initiatives d’intervention auprès des mammifères marins.

C’est ce qu’ont annoncé les ministres Marc Garneau et Jonathan Wilkinson, respectivement ministre des Transports et ministre des Pêches et des Océans. «Ces nouvelles mesures s’appuient sur des mesures existantes élaborées et mises en place au cours des deux dernières années», précise le ministre Wilkinson. Ces mesures viennent aussi s’ajouter à la mise en place, du 26 juin au 15 juillet, d’une limitation de vitesse à 10 nœuds dans les voies de navigation au nord et au sud de l’île d’Anticosti. Une limitation de vitesse est déjà en vigueur depuis le 28 avril dans une vaste partie du golfe du Saint-Laurent, où les navires de 20 mètres et plus étaient restreints à une vitesse maximale de 10 nœuds. Cette règle s’applique maintenant à tout bateau de plus de 13 mètres.

«Compte tenu […] des morts récentes de baleines noires de l’Atlantique Nord dans le golfe du Saint-Laurent, dont trois ont été attribuées de façon préliminaire à des collisions avec des navires, mon ministère adopte de nouvelles mesures pour protéger la baleine noire de l’Atlantique Nord», a fait savoir le ministre Garneau dans un communiqué.

Les nouvelles mesures annoncées lundi visent à augmenter la surveillance aérienne par Transports Canada, qui passera de deux survols par semaine à deux par jour ou 14 par semaine. De son côté, Pêches et Océans portera le nombre de ses vols de 5 à 10 par semaine. Aussi, si une ou des baleines noires sont aperçues dans un secteur, celui-ci sera fermé pendant 15 jours à la pêche aux engins fixes non surveillés. 

Le Fonds de la nature du Canada pour les espèces aquatiques en péril versera plus de 5 millions $ au cours des quatre prochaines années pour protéger ces baleines emblématiques.

+

OÙ SONT LES BALEINES EMPÊTRÉES?

Pêches et Océans Canada cherche activement les trois baleines noires empêtrées qui avaient été observées la semaine dernière près de Miscou au Nouveau-Brunswick et à l’est de la Gaspésie. 

«Trouver ces baleines est une tâche difficile dans l’immensité du golfe du Saint-Laurent, car elles sont encore capables de nager et auront changé de position depuis la dernière fois qu’on les a vues», est-il écrit dans un autre communiqué. «De plus, il n’y a pas de bouées à haute visibilité et les cordes ne sont pas clairement visibles sous la surface.»

Le ministère mentionne que les baleines noires passent beaucoup de temps sous l’eau, ce qui rend leur observation aérienne encore plus difficile, sans compter que les conditions météorologiques maritimes de la fin de semaine dernière n’ont pas été favorables, ce qui a ajouté à la difficulté de retracer ces animaux.