Alyson Jalbert-Lamoureux était présente, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke.
Alyson Jalbert-Lamoureux était présente, mercredi, au palais de justice de Sherbrooke.

Condo loué sur Airbnb et saccagé : deux accusées veulent rembourser les dommages

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Carolane Malet et Alyson Jalbert-Lamoureux devraient être en mesure de rembourser le montant des dommages causés à un condo loué sur la plateforme Airbnb à Sherbrooke.

Les deux femmes sont accusées d’avoir causé pour environ 7000 $ de dommages au logement loué sur la rue Triest en janvier 2019.

Devant le tribunal, mercredi, l’avocat de la défense, Me Samuel Bouchard a mentionné que sa cliente, Alyson Jalbert-Lamoureux, souhaitait rembourser sa part des dommages.

« C’est un remboursement complet qui est visé. Elles vont tenter de rembourser le montant total », a expliqué Me Bouchard au palais de justice de Sherbrooke. 

Des accusations d’un vol de plus de 5000 $ et de recel des objets volés dans un condo de la rue Triest qu’elles avaient réservés entre le 4 et le 6 janvier 2019 sont portées contre les deux femmes de Granby.

« Il y aura possiblement disposition », a indiqué la procureure aux poursuites criminelles, Me Geneviève Crépeau.

Les deux avocats, auxquels s’ajoute Me Mireille Leblanc pour la défense de Carolane Malet, ont reporté le dossier au 5 novembre prochain.

C’est la propriétaire des lieux qui a remarqué que quelque chose ne tournait pas rond lorsqu’elle est passée près de son condo. 

Elle avait constaté qu’une fenêtre était grande ouverte en plein mois de janvier. La porte était débarrée et il manquait plusieurs objets. Elle gardait des équipements d’esthétique dans son logis. Elle a constaté que les deux locataires de passage s’étaient servies et qu’elles avaient pigé dans tous ses objets de valeur allant des vêtements, aux sacs à main en passant par les appareils électroniques.

Certains éléments avaient été mis en vente sur Facebook.

C’est une enquête du Service de police de Sherbrooke qui a permis de remonter jusqu’aux deux accusées.

La propriétaire du condo soutient avoir été dédommagée par Airbnb pour les dommages subis.

Dans un échange de courriels avec La Tribune, Airbnb rappelait lors du dépôt des accusations que le partage responsable était essentiel et que les incidents négatifs étaient incroyablement rares.