C’est un peu grâce au programme PAIR que Georgette Brochu-Genest peut demeurer dans sa maison. Pour l’occasion, Stéphane Gauthier (directeur adjoint) et Isabelle Gendron du SPS lui ont rendu visite.

Centenaire et toujours chez elle

« Je ne peux pas vous dire comme je vous remercie ! C’est gros, gros, gros, avec tout mon coeur. » Visiblement, Georgette Brochu-Genest, centenaire depuis peu, était contente de recevoir la visite de deux agents du Service de police de Sherbrooke. C’est que depuis une dizaine d’années, la dame profite du programme PAIR, ce qui la sécurise beaucoup.

Le programme PAIR, initié il y a plusieurs années à Sherbrooke, lance des appels automatiques à des personnes âgées qui vivent seules et qui veulent demeurer dans leur maison. Si elles ne répondent pas, des proches ou des agents peuvent aller voir si tout va bien.

Georgette Brochu-Genest se considère chanceuse de pouvoir rester chez elle. « Je ne suis pas prête à partir. Ça ferait longtemps qu’ils le voudraient — le docteur me l’a encore dit, mais je pense que je ne serai jamais prête à partir. Ça fait 45 ans que je demeure ici ! Et je suis resté 10 ans dans le bloc à côté », se rappelle la dame qui peut également compter sur sa fille qui demeure dans le secteur de Rock Forest.

« C’est un très, très grand service, décrit Mme Brochu-Genest. Tu te sens en sécurité. Si ma fille part en voyage, le service m’appelle à 10 h le matin et à 19 h le soir. J’attends toujours ces appels. Ça prouve qu’il y a quelqu’un qui s’occupe de moi. »

Tous les jours, la centenaire attend patiemment l’appel du programme PAIR. « Je suis toute seule. Les jeunes en haut ne sont pas souvent là et je ne connais pas mes voisins d’à côté. Le soir, c’est long. Au moins, je peux recevoir cet appel-là », explique Mme Brochu-Genest.

La famille rassurée

La fille de Mme Brochu-Genest, Michelle Genest, s’occupe aussi de sa mère. « Je l’appelle le matin pour voir comment ça va et le programme l’appelle le soir. Si je dois partir en vacances, je sais que quelqu’un va venir voir ce qu’il se passe. J’avertis le programme que je pars, donc la sécurité est autant pour elle que pour moi »

« À cet âge, on a plus de misère. On pense de jour en jour et je crois que c’est normal. Depuis que je l’ai enregistrée dans le programme PAIR, je trouve que c’est merveilleux. Je viens assez souvent pour voir si ça va. Je fais ses commissions. Ce qu’il arrive, c’est que ses jambes sont un peu plus molles. Les déplacements se font, mais plus tranquillement »

Michel Louvain

La dame a même pu recevoir le message d’une vedette, le porte-parole du programme, Michel Louvain. « Hey franchement, je n’arrête pas de recevoir toutes sortes de choses ! Ce n’est pas drôle d’avoir 100 ans ! Je l’aime, lui. Je ne le connais pas intimement, mais on l’a connu quand il a commencé à chanter. Je n’en reviens pas comme le monde est généreux ! », souligne-t-elle, visiblement touchée par le geste du populaire animateur.