Le fleuve à la hauteur de Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie

Avertissement d’onde de tempête pour plusieurs municipalités de l’est du Québec

MONTRÉAL - Environnement Canada et Pêches et Océans Canada ont émis conjointement lundi matin un avertissement d’onde de tempête pour plusieurs municipalités de l’est du Québec, dans le Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et sur la Côte-Nord.

Des niveaux d’eau plus élevés que la normale et de grosses vagues près de la côte sont prévus en journée à cause du passage d’une intense dépression météorologique qui causera des vents forts, possiblement violents. La combinaison de ces vents et de la période de marées à fortes amplitudes risque de provoquer des déferlements.

Les régions particulièrement visées sont celles de Mont-Joli, Rimouski, Matane, Sainte-Anne-des-Monts, Grande-Vallée, Havre-Saint-Pierre, Natashquan et quelque 200 kilomètres à l’est, la petite municipalité de Chevery, tout comme l’île Anticosti. Par exemple, la force des rafales de vent pourrait atteindre 90 kilomètres à l’heure à Grande-Vallée, 80 kilomètres à l’heure à Rimouski et 70 kilomètres à l’heure à Havre-Saint-Pierre.

Un avertissement de vent a été émis pour la région de Gaspé.

En milieu de nuit dernière, la Société des traversiers du Québec (STQ) a d’ailleurs annoncé l’annulation de tous les départs du navire NM Saaremaa I de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout à cause des conditions météorologiques défavorables annoncées.

L’effet combiné des grosses vagues et de l’onde de tempête pourrait causer des dommages le long de la côte. De l’érosion côtière est possible dans les zones à risque.

Plusieurs des régions comprises dans l’avis d’onde de tempête souffrent déjà d’une accélération de l’érosion côtière. Selon le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, plus de 50 pour cent des quelque 4500 kilomètres de côtes du golfe et de l’estuaire du Saint-Laurent subissent de l’érosion.