Un avion d'Icelandair à atterri d'urgence à Bagotville, vendrei vers 23 h.

Atterrissage d’urgence à Bagotville

Un avion de la compagnie Icelandair a effectué un atterrissage d’urgence peu après 22 h, vendredi soir, à l’aéroport de Bagotville, à Saguenay. Selon des informations recueillies auprès d’un passager, le hublot gauche du cockpit aurait fissuré en plein vol, forçant du coup l’avion à se poser. L’évacuation des 155 passagers et des 7 membres de l'équipage a été retardée puisque Bagotville ne possède pas de douanes.

« Le capitaine ne nous a pas dit que le hublot avait éclaté avant qu’on ne se pose », a raconté Harrison Hove, un passager avec qui Le Progrès s’est entretenu via messagerie texte vendredi soir.

L’appareil Boeing 757 appartient à une compagnie de l’Islande. Le vol FI688 est vraisemblablement parti de l’aéroport d’Orlando en Floride vendredi soir à destination de l’aéroport de Keflavik, situé à Reykjavik, la capitale de l’Islande.

Fenêtre éclatée

Sur son compte Twitter, le passager Harrison Hove, qui est un journaliste de la Floride selon son profil en ligne, a publié une photo sur Twitter sur laquelle il indique que le bris en question serait une fente d’au moins 20 cm sur le hublot du cockpit.

Dans une communication via le réseau Messenger, les responsables d'Icelandair ont confirmé qu'un autre avion viendra chercher les passagers à Bagotville au cours de la journée de samedi. 

L'avion a dû rebrousser chemin pour atterrir à La Baie.

Dans un autre gazouillis, il a écrit : « Le capitaine nous a dit que sa fenêtre avait éclaté et qu’il a dû amorcer une descente d’urgence. »

Il a également expliqué que les passagers sont coincés à l’intérieur de l’avion puisque des agents de la douane canadienne doivent se déplacer à Bagotville, aéroport qui n’est pas équipé de douanes internationales.

Les passagers ont reçu la visite d'un douanier.

M. Hove a raconté que les passagers étaient anxieux lorsqu’ils ont su que l’avion devait se poser d’urgence. « L’équipage ne pouvait pas nous dire pourquoi on devait se poser. Certains passagers étaient très nerveux, d’autres ont gardé leur calme. On est heureux d’être sur le sol canadien en sécurité », a-t-il indiqué dans un échange de message.

Selon ce dernier, les passagers sont d’origines américaine, islandaise et européenne en majorité.

La nuit à Saguenay

L’avion se trouvait toujours sur la piste au moment de mettre sous presse.

Des autobus de la Société de transport de Saguenay sont arrivés sur place vers 23 h 40 pour transporter les passagers vers des hôtels avoisinants afin qu’ils y passent la nuit.

Sur le site de la compagnie aérienne, le vol était le seul annulé d’urgence vendredi soir.

Les passagers attendent avant de partir dans un hôtel pour la nuit.

« Icelandair s’excuse sincèrement pour les inconvénients causés par cette interruption. De l’information à propos d’un nouveau vol sera envoyée par courriel ou par message texte », pouvait-on lire sur le site de la compagnie peu avant minuit.