Jusqu'à jeudi inclusivement, le froid sera au rendez-vous, les températures ressenties le jour atteignant moins 20 degrés Celsius à Québec, et moins 15 à Montréal.

Après le redoux, le froid s'installe pour plusieurs jours

MONTRÉAL — Après un redoux, le froid fait un retour au Québec.

Les températures dégringoleront graduellement au cours de la semaine, et si Noël sera plus ou moins «blanc» cette année, dépendant des régions, il sera glacial.

Jusqu'à jeudi inclusivement, le froid sera au rendez-vous, les températures ressenties le jour atteignant moins 20 degrés Celsius à Québec, et moins 15 à Montréal.

Aucune précipitation n'est prévue au cours des cinq prochains jours.

Vendredi prochain, toutefois, une tempête de neige pointe à l'horizon.

Entre 10 et 15 centimètres de neige pourraient s'abattre dans la plupart des régions du Québec.

Dans certains secteurs, comme l'Outaouais et l'Estrie, du grésil pourraient accompagner la neige.

Mesures d'hébergement d'urgence pour les itinérants

Le retour du froid fait craindre pour la santé des itinérants à Montréal, mais plusieurs mesures d'aide hivernale ont été mises en place.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, la Ville de Montréal et leurs partenaires communautaires se sont mobilisés afin qu'aucun sans-abri ne soit contraint de passer la nuit dehors par temps froid.

Des mesures particulières sont prévues pour maintenir et coordonner une offre d'hébergement d'urgence suffisante pour répondre à la demande quotidienne. Des services complémentaires ont également été créés pour les personnes qui n'utilisent pas ces ressources.

Montréal dispose ainsi de 957 places d'hébergement d'urgence pour accueillir les hommes, les femmes et les jeunes en situation d'itinérance, soit 32 lits supplémentaires comparativement à l'an dernier.

Pour les hommes, ce sont 752 places d'hébergement d'urgence, rendues disponibles grâce à la collaboration de la Maison du Père, de la Mission Bon Accueil, de la Mission Old Brewery, de Projets autochtones du Québec et du CAP St-Barnabé.

Concernant l'hébergement d'urgence destiné aux femmes, 129 places sont réparties entre le Pavillon Patricia Mackenzie, La Rue des femmes, le Chaînon, Projets autochtones du Québec, Passages, le CAP St-Barnabé, L'Abri d'espoir de l'Armée du Salut et la Maison Marguerite. De plus, le CAP St-Barnabé offre 16 lits de répit de jour aux femmes en difficultés.

Pour les jeunes, 64 places d'hébergement d'urgence sont offertes au Refuge des jeunes de Montréal, au Bunker de l'organisme Dans la rue et à En Marge 12-17.

Par ailleurs, le Centre de répit et de dégrisement peut recevoir 12 hommes et femmes en situation d'itinérance exclus des refuges, des ressources d'hébergement ou en situation de crise.