Bianca Andreescu lors d’un match contre Simona Halep aux Finales de la WTA à Shenzhen, en octobre dernier
Bianca Andreescu lors d’un match contre Simona Halep aux Finales de la WTA à Shenzhen, en octobre dernier

Andreescu pourrait revenir au jeu en février, à la Fed Cup

Bianca Andreescu fait partie de la formation canadienne annoncée mardi en vue de la Fed Cup, qui se tiendra la semaine prochaine contre la Suisse, à Bienne.

Elle pourrait alors revenir d’une pause de trois mois causée par une blessure, mais ce n’est pas certain.

«Nous ne prenons aucune décision pour le moment, a confié l’entraîneur Sylvain Bruneau, rejoint au téléphone. Elle est admissible, elle fait partie de l’équipe. Une chose est sûre, elle ne jouera que si elle est parfaitement, parfaitement prête. Si elle est seulement sur le point d’être [prête], elle ne jouera pas.»

Andreescu, Eugenie Bouchard, Leylah Annie Fernandez et la spécialiste du double Gabriela Dabrowski forment la brigade annoncée par Tennis Canada.

Les gagnantes des confrontations mériteront une place en Finales de la Fed Cup, en avril.

Le Canada va affronter la Suisse sur une surface dure à l’intérieur, les 7 et 8 février.

Une Andreescu en santé donnerait au Canada un atout de taille contre la Suissesse Belinda Bencic, qui, au 7e rang, est une position en dessous de l’Ontarienne à la WTA.

Blessure au genou

Andreescu n’a pas disputé de match depuis une blessure au genou gauche subie lors des Finales de la WTA à Shenzhen, en Chine. Elle espérait revenir au jeu à Melbourne, ce mois-ci, mais elle s’est retirée avant que débute la première étape du Grand Chelem.

Bruneau a dit qu’Andreescu a fait des progrès à l’entraînement et qu’elle bénéficierait du voyage à Bienne, qu’elle joue ou non. Il n’y aura pas de décision sur son statut précis avant la semaine prochaine.

«Ça pourrait être une semaine d’entraînement où elle frappe des balles avec les filles, a dit Bruneau. S’entraîner intensément, faire beaucoup de mise en forme.

«Mais si elle est prête, ça pourrait être une bonne occasion. On parle seulement de deux matchs. Ce n’est pas un tournoi où vous jouez cinq ou six matchs, donc ça pourrait être une bonne chose. On verra.» La capitaine Heidi El Tabakh peut faire jusqu’à deux changements au groupe avant le 6 février, date du tirage au sort. Les joueuses peuvent aussi être nommées aussi tard qu’une heure avant une rencontre.

L’équipe perdante fera face en avril à une nation du groupe régional I, pour avoir une chance d’atteindre les qualifications de 2021.

En plus de Bencic, la Suisse compte sur Jil Teichmann (68e au monde), Viktorija Golubic (76e), Stefanie Voegele (117e) et Timea Bacsinszky (180e). Heinz Guenthardt sera le capitaine de la Suisse qui est neuvième au monde, quatre places devant le Canada.

À l’entraînement

Andreescu s’est tordue le genou lorsqu’elle s’est étirée pour effectuer un retour en coup droit pendant un match, à la fin octobre.

Bruneau a mentionné qu’Andreescu a repris l’entraînement sur le terrain le mois dernier, à Los Angeles, avant de se rendre à Barcelone pour rencontrer le Dr Angel Ruiz Cotorro. Celui-ci a aidé la vedette espagnole Rafael Nadal en lien à des problèmes de genou, ces dernières années.

Andreescu s’est entraînée le plus récemment à Monaco.

«Les choses avancent bien, a dit Bruneau. Elle frappe très bien la balle, mais nous avons été prudents avec le mouvement. Nous allons voir comment ça va.»