La carabine semi-automatique de calibre .223 et l'étui à guitare qui a servi à transporter l'arme, photographié par les policiers après la tuerie du 29 janvier 2017

Alexandre Bissonnette avait 108 balles à sa disposition

Alexandre Bissonnette avait les munitions pour tirer 108 projectiles le soir de la tuerie à la Grande Mosquée de Québec.

Le procureur de la Couronne Me François Godin a présenté au juge François Huot jeudi matin un échantillon des nombreuses photos prises par les policiers après la tuerie du 29 janvier 2017 à la Grande Mosquée de Québec.

Les photos les plus choquantes avaient été retirées de la sélection.

Le juge a pu voir clairement le mihrab, la petite pièce typique de chaque mosquée, orientée vers La Mecque, où la majorité des 40 fidèles présents se sont entassés pour tenter de sauver leur vie.

Les murs du mihrab portent quatre marques de balle. Mais les policiers spécialisés en balistique ont évalué que la majorité des tirs d’Alexandre Bissonnette ont été dirigés vers le mihrab, où étaient réfugiés les fidèles.

Au total, Bissonnette a tiré 48 balles avec son pistolet Glock en moins de deux minutes. Le décompte des projectiles saisis à la Mosquée et dans la voiture de Bissonnette montre que le tireur avait la possibilité de tirer 108 balles.

Des balles de calibre 9 mm ont traversé les murs de la salle de prière et percé des vitres. 

Le juge a aussi pu voir un gros plan de la carabine semi-automatique de calibre .223 abandonnée à l’extérieur par Bissonnette parce qu’elle s’était enrayée ainsi que de son chargeur, qui contenait 28 balles. Un deuxième chargeur de 29 balles pour cette arme longue a été trouvé dans la voiture de Bissonnette, après son arrestation. Les chargeurs de plus de cinq balles constituent des dispositifs prohibés au Canada.

En perquisitionnant chez les parents de Bissonnette à Cap-Rouge, les policiers ont trouvé quatre armes à feu et un pistolet à plombs.

La Couronne a déposé les rapports d’autopsie des six victimes. Ibrahima Barry et son ami Mamadou Tannou Barry ont été atteints respectivement par quatre et trois projectiles. Azzedine Soufiane, l’épicier qui s’est interposé, a reçu cinq balles. Khaled Belkacemi a été atteint d’un projectile à la tête. Aboubaker Thabti a reçu quatre projectiles tandis qu’Abdelkrim Hassane a été atteint d’une seule balle.

Le pistolet Glock d'Alexandre Bissonnette
Le chargeur de la carabine semi-automatique de calibre .223
Un second chargeur de 29 balles de calibre .223 a été trouvé dans la voiture de conduite par Bissonnette.
Un couteau de chasse trouvé sous un siège du véhicule conduit par Alexandre Bissonnette
La carabine semi-automatique de calibre .223 et l'étui à guitare qui a servi à transporter l'arme, photographié par les policiers après la tuerie du 29 janvier 2017