Les recherches ont repris vendredi matin à Saint-Apollinaire.
Les recherches ont repris vendredi matin à Saint-Apollinaire.

Alerte AMBER : la conjointe de Martin Carpentier, disparu avec Romy et Norah, l'implore de rentrer [PHOTOS]

La conjointe de Martin Carpentier, disparu avec ses deux filles Romy et Norah depuis mercredi soir, s’adresse à lui dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux vendredi.

«Donne-nous des nouvelles, fais un signe, appelle tes parents, n’importe quoi. L’important c’est que vous alliez bien, le reste on s’en fout», a imploré Cathy Gingras dans la vidéo.

+

+

Des cris entendus

Les recherches terrestres avaient repris vendredi matin dans le secteur de la rue Veilleux, à Saint-Apollinaire, afin de retrouver Norah et Romy, ainsi que leur père, disparus depuis mercredi soir après une nébuleuse embardée sur l’autoroute 20.

«On a obtenu des informations au cours des dernières heures qui portent à croire que les individus recherchés, Martin Carpentier et ses deux filles, pourraient se trouver dans le secteur», indique le porte-parole de la Sûreté du Québec, Louis-Philippe Bibeau.

Les résidents de la rue Veilleux ont entendu des cris d’enfants vers 1h du matin. Ces informations ont poussé les enquêteurs à installer leur poste de commandement à cet endroit.

L’agent Bibeau ne peut confirmer hors de tout doute que ces cris sont reliés à la disparition des fillettes, mais la Sûreté du Québec prend très au sérieux les témoignages.  

À LIRE AUSSI : Alerte AMBER pour retrouver deux enfants de Lévis

Rappelons qu’une Alerte AMBER a été déclenchée jeudi après-midi pour retrouver les enfants et leur père, une famille de Lévis.

Les recherches terrestres avaient cessé jeudi en fin de journée, les policiers ratissaient entre autres le secteur du rang Bois Joly. Cependant, des patrouilleurs ont roulé toute la nuit afin de surveiller les environs.

«On a eu plusieurs signalements pendant la nuit, des enquêteurs ont travaillé toute la nuit pour valider et vérifier ces informations, la preuve nous a notamment amené dans le secteur de la rue Veilleux. Depuis le 8 juillet 20h30, lors de la collision, il n’y a eu aucune interruption de notre part au niveau des recherches et des efforts afin de retrouver les trois personnes manquantes», ajoute l’agent Bibeau.

À Saint-Apollinaire, devant la résidence située au 89, rue Veilleux, ça grouille d’agents et de bénévoles afin de retrouver les deux fillettes et leur père en bonne santé. La maison n’a pas de lien avec les événements, les propriétaires ont eu la gentillesse de laisser les corps policiers s’installer sur leur terrain pour la durée des recherches.

Un hélicoptère survole aussi le secteur depuis très tôt vendredi, des agents en véhicules tout-terrain sillonnent les sentiers et d’autres policiers se promènent à pied en petits groupes dans le milieu boisé. En milieu d’après-midi, les maîtres chien ont aussi été demandés sur les lieux pour examiner certains endroits.

«Les policiers sont à la recherche d’indices, de bruit, est-ce qu’ils vont entendre des cris? C’est pour ça aussi que l’on demande la participation des résidents de Saint-Apollinaire, comme de tout le Québec. Les résidents doivent vérifier sur leur terrain les possibles cachettes, des signes d’intrusion, des mouvements d’objets. Des signes qui pourraient laisser croire que des gens se seraient présentés à leur résidence», soulève aussi le porte-parole.

Les agents présument que les deux fillettes et leur père sont en mouvement.

«Notre objectif principal est de retrouver les trois individus dans les meilleures conditions possible», note l’agent Bibeau.

Le déploiement de la SQ à Saint-Apollinaire vendredi matin

Du renfort

Cinq bénévoles de Recherche et sauvetage Québec-métro (RSQM) sont débarqués vendredi pour prêter main-forte aux agents de la SQ. Ils se sont joints aux activités de recherches vers 10h.

«On est dans le bois, avec la carte et la boussole. On fouille des places inaccessibles pour monsieur et madame tout le monde, mais où des personnes qui veulent se cacher peuvent s’enfoncer. On va ratisser le secteur qu’ils vont nous donner», explique Marie Cauchon, responsable des opérations pour RSQM.

Ils utilisent des techniques de recherche serrées, les bénévoles seront à 10 mètres l’un de l’autre pour ne rien manquer au sol.

«Ce sont des bénévoles structurés qui ont suivi la formation nécessaire pour aller dans le bois. On laisse notre job pour venir aider. Ils savent à quoi s’attendre», ajoute Mme Cauchon

Il ne va pas sans dire que la journée de recherches sous la chaleur sera éprouvante pour les différentes équipes. Avec l’avis de canicule en vigueur, les agents et bénévoles doivent bien s’hydrater.

«Avec la chaleur, c’est sûr qu’il faut faire attention. L’adrénaline aide à combattre», termine Marie Cauchon. 

+

Beaucoup d'agents sont déployés pour les recherches.

Norah Carpentier, 11 ans, est mince, mesure 1,57 m (5’2), porte une casquette blanche et des sandales Nike blanches. 

Romy Carpentier, 6 ans, mesure 0,91 m (3 pieds), porte un chandail rose, des boucles d’oreilles en forme de cœur argent et du vernis à ongles rouge.

Martin Carpentier, 44 ans, mesure 1,78 m (5’10), père 59 kg (130 lbs), porte un t-shirt gris et des jeans, peut-être des lunettes.

+

L'hélicoptère est dans les airs depuis vendredi matin, il surveille le secteur de Saint-Apollinaire.