Malgré l'alerte à la bombe non-fondée, les activités se sont poursuivies à l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, mais cela a entraîné des retards pour certains vols.

Alerte à la bombe près de l’aéroport Montréal-Trudeau s’est avérée non fondée

MONTRÉAL — Le périmètre de sécurité a été levé et l’accès à la circulation rétablit un peu avant l’aube, samedi, à proximité de l’aéroport Montréal-Trudeau, où une opération policière était en cours depuis plusieurs heures à la suite d’une alerte à la bombe qui s’est avérée non fondée.

La vérification du colis suspect et des environs s’est révélée «négative», selon ce qu’a indiqué Julien Lévesque, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), vers 4h30 samedi matin.

L’alerte à la bombe avait entraîné l’évacuation de hangars tout près de l’aéroport Montréal-Trudeau, vendredi soir.

Le tout avait commencé alors que plusieurs personnes avaient appelé au 911 vers 19h30 pour signaler qu’un «homme disait avoir des explosifs sur lui».

À l’arrivée des policiers, le suspect a été rapidement maîtrisé et arrêté. Il n’avait pas d’explosif sur lui, selon l’agente Véronique Dubuc du SPVM. Il s’agit d’un homme de 49 ans qui n’est pas connu des services policiers.

L’homme se trouvait dans un hangar d’une compagnie aérienne situé sur le boulevard de la Côte-Vertu, près de la rue Percival-Reid. Il y a eu évacuation du hangar principal et des hangars avoisinants par mesure de précaution.

Le suspect avait également mentionné qu’il y avait des explosifs à bord de son véhicule, ce qui explique le périmètre de sécurité établi dans le secteur .

Les activités se poursuivaient toutefois à l’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, mais cela a entraîné des retards pour certains vols.