Le parc Sea World d’Orlando, en Floride

Air Canada et WestJet larguent SeaWorld

Air Canada et WestJet ont décidé de se joindre aux compagnies qui mettent fin à leurs liens avec SeaWorld.

Cette décision survient après l’adoption par le Sénat canadien, la semaine dernière, d’une loi qui criminaliserait la captivité et la reproduction de cétacés comme les dauphins et les baleines.

Air Canada a expliqué que sa division des voyages a cessé d’offrir des billets pour SeaWorld sur son site internet la semaine dernière, assurant qu’il s’agit d’une «décision commerciale».

WestJet a renoncé à offrir ces billets au mois d’août.

SeaWorld compte trois parcs marins en Floride, au Texas et en Californie. La compagnie a confirmé lundi la fin de sa relation d’affaires avec les deux transporteurs aériens.

Des transporteurs comme JetBlue Airways et Southwest, en plus de compagnies comme Taco Bell, avaient précédemment largué SeaWorld, dans la foulée de la diffusion en 2013 du documentaire «Blackfish», qui traitait de la captivité des épaulards.

Le groupe de défense des droits des animaux PETA avait récemment organisé une campagne de courriels pour inciter Air Canada à mettre fin à ses liens avec SeaWorld.

Le projet de loi S-203 poursuivra son parcours parlementaire au cours des prochains mois. Les parcs marins canadiens qui contreviennent aux amendements proposés au Code criminel pourraient écoper d’une amende de 200 000 $.