Le propriétaire du Groupe Capitales Médias (GCM), Martin Cauchon, est soulagé d’avoir été entendu par le gouvernement fédéral.

Aide aux médias: «Un pas important», dit Martin Cauchon

Le propriétaire du Groupe Capitales Médias (GCM), Martin Cauchon, est soulagé d’avoir été entendu par le gouvernement d’Ottawa. Le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé une aide de 595 millions $ sur cinq ans pour aider les médias écrits qui connaissent une crise financière sans précédent.

«C’est un pas important. Le premier ministre Trudeau avait signé une déclaration il y a environ une semaine disant que les médias d’information et le journalisme de qualité et éthique, dans l’univers actuel et pour une démocratie, c’est un élément qui est fondamental», a lancé M. Cauchon en entrevue au Soleil. «Aujourd’hui, ce que le gouvernement nous dit : “on va faire en sorte d’appuyer les médias écrits pour assurer la pérennité de l’information”.»

Parmi les mesures, celle d’un crédit d’impôt remboursable sur la masse salariale pour les médias écrits. Un comité de travail indépendant va être mis en place pour déterminer l’application de ce crédit d’impôt. «Il faut que ça soit des montants assez appréciables. Si on parle d’une application seulement sur la salle de rédaction, le pourcentage devra être plus élevé. Tout ça reste à discuter, mais je pense que les gens du ministère sont extrêmement ouverts», a-t-il mentionné en soulignant le travail du ministre Pablo Rodriguez. «Il a pris ce dossier à bras-le-corps, en a fait une question de principe et aujourd’hui, le milieu récolte le fruit de son travail.»

Pour le Groupe Capitales Médias, cette aide signifie beaucoup. «Avec des mesures comme ça, on peut commencer à voir la lumière au bout du tunnel. C’est un geste qui s’ajoute au geste qui a été posé par le gouvernement du Québec, l’an passé, qui reconnaissait en intervenant auprès de l’ensemble des médias écrits, que oui, les gouvernements devaient intervenir et qu’ils avaient un rôle pour préserver les médias d’information», a dit M. Cauchon en confiant que sans cette aide, il aurait été difficile d’assurer la pérennité des journaux du groupe dans un contexte aussi difficile. 

Vers un abonnement numérique payant 

Ottawa offrira un crédit d’impôt non remboursable de 15 % pour les abonnements aux médias d’information numériques canadiens. Cette mesure aidera la création d’un éventuel abonnement pour la version numérique des journaux de GCM. «L’information de qualité, écrite par des journalistes professionnels, il y a une valeur à ça. Partout dans le monde, on paye pour l’information. Et ce crédit de 15 % pour les abonnés numériques, c’est un montant intéressant qui va probablement pousser notre modèle d’affaires dans cette direction-là. Et c’est déjà sur la table à dessin», a fait valoir M. Cauchon.

Le gouvernement permettra aussi aux entreprises de presse gérées par des organismes sans but lucratif d’émettre des reçus d’impôts aux personnes et aux sociétés qui leur verseront un don pour financer leurs activités. Selon M. Cauchon, le gouvernement permettra sûrement la création d’une structure à côté pour prélever des fonds. «Je pense que le gouvernement va faire preuve de suffisamment de flexibilité pour que cette possibilité-là d’émettre des reçus d’impôt soit à la portée de tout le monde que vous soyez à but lucratif ou non lucratif.» 

Le gouvernement reviendra également davantage dans les journaux écrits avec des publicités.