Accusé pour une huitième conduite avec les facultés affaiblies

Le Chicoutimien Roch Lavoie s’était éloigné du Palais de justice de Chicoutimi depuis quelques années. Mais vendredi matin, il y est revenu par la grande porte en étant accusé de sa huitième conduite avec les facultés affaiblies.

L’homme de 58 ans a été arrêté, jeudi soir, à la suite d’une conduite erratique. Les policiers du Service de police de Saguenay (SPS) ont remarqué que les choses ne semblaient pas aller pour le mieux avec le véhicule de l’accusé.

Au moment où Lavoie a été amené au Quartier général du SPS, il a été soumis à l’appareil de détection d’alcool (ADA). Il a soufflé des taux de ,250 et de ,231, soit plus de trois fois la limite autorisée de ,080.

Lavoie n’en est donc pas à son premier passage devant la justice. Il en est à sa huitième accusation de conduite avec les facultés affaiblies.

Il a déjà écopé de sentences de neuf mois de prison fermes pour son sixième dossier et de 14 mois en collectivité pour la septième infraction.

En 2015, l’individu, dont les intérêts sont représentés par Me Marie-Ève Saint-Cyr, de l’Aide juridique, avait été arrêté durant une interdiction de conduire et avait été condamné à 45 jours de détention.

Me Sébastien Vallée, du bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), s’est opposé à la remise en liberté de l’accusé. L’enquête caution devrait se dérouler le mardi 3 septembre, alors que la défense tentera de le diriger vers une thérapie fermée.