Bernal a conservé le maillot jaune à la suite de la dernière étape en montagne du Tour de France 2019, lui assurant pratiquement la victoire.

À moins d’une catastrophe, le Colombien Egan Bernal gagnera le Tour de France

VAL THORENS, France — Perpétuant la tradition des grands grimpeurs colombiens, Egan Bernal a laissé sa marque sur le Tour de France dans les montagnes. Mais contrairement à ses colorés prédécesseurs, il est sur le point de remporter la plus importante course cycliste.

Bernal a conservé le maillot jaune à la suite de la dernière étape en montagne du Tour de France 2019, lui assurant pratiquement la victoire.

À moins d’une chute ou d’un ennui de santé suffisamment sérieux pour lui faire rater la dernière étape, Bernal deviendra le premier Colombien à gagner la Grande Boucle quand le Tour prendra fin sur les Champs-Élysées, à Paris, dans une étape qui se veut davantage un défilé des vainqueurs qu’une course.

À 22 ans, Bernal deviendra aussi le plus jeune vainqueur du Tour après la Deuxième Guerre mondiale.

«Je dois toujours atteindre Paris, mais je n’arrive pas à y croire. Ça va prendre quelques jours avant que je réalise pleinement ce qui m’arrive», a déclaré Bernal.

Bien avant que Bernal ne soit né, des grimpeurs colombiens comme Lucho Herrera et Fabio Parra ont conquis le cœur des amateurs de cyclisme avec de longs raids dans les montagnes françaises. Mais malgré tout leur talent, ils ne sont jamais passés près de la victoire.

Le tracé de 2019, le plus élevé de l’histoire avec cinq arrivées au sommet de montagnes, dont trois au-dessus des 2000 m d’altitude, et seulement 54 km de contre-la-montre, a donné à Bernal, un grimpeur naturel, une occasion de briller.

Contrairement à Bradley Wiggins, au quadruple champion Chris Froome et à Geraint Thomas — les trois autres cyclistes à avoir remporté le tour pour la Britannique Ineos — Bernal n’est pas un spécialiste de vitesse. Il a bâti son succès sur des performances constantes dans les Pyrénées et une superbe attaque dans les Alpes après avoir perdu du temps au contre-la-montre individuel.

«Le talent est là, il est né pour être rapide en ascension, a déclaré Thomas. Il a plusieurs bonnes années devant lui. Son avenir semble radieux.»

Champion en titre, Thomas accuse un retard d’une minute, 11 secondes (1:11) et devrait terminer deuxième, procurant à Ineos un doublé.

Vincenzo Nibali, champion 2014, a gagné la 20e étape à Tignes, écourtée à seulement 59 kilomètres en raison d’une coulée de boue sur le parcours.

Les Canadiens Michael Woods et Hugo Houle ont terminé respectivement en 36e et 59e place. Au classement général, Woods est 32e; Houle, 91e.

Étoile montante, Bernal a pris la tête du Tour de France vendredi, quand la 19e étape a été raccourcie en raison d’un glissement de terrain long de la route menant à Tignes et par un violent orage de grêle. Il s’est alors détaché de Julian Alaphilippe, meneur de la compétition pendant 14 jours.

Quand la course a été stoppée avec Bernal dans la descente du col de l’Iseran, les organisateurs ont décidé que les temps inscrits au sommet de l’ascension à 2770 m seraient utilisés pour déterminer les classements.

C’est ce qui a placé Bernal dans une excellente position pour devenir le premier Colombien à gagner la Grande Boucle.

Egan Bernal est en excellente position pour devenir le premier Colombien à gagner la Grande Boucle.