L’ancienne école Stadacona, dans le quartier Limoilou

14 M$ pour un effet «wow» dans 7 écoles

Sept écoles qui doivent être construites ou agrandies profitent de 2 millions $ supplémentaires chacune «pour mettre du wow, pour mettre du beau», annonce le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx. Ces projets sélectionnés par Lab-école n’auront pas de plan ou de recette déjà prête à suivre, mais tout à créer.

L’architecte Pierre Thibault, l’athlète Pierre Lavoie et le chef Ricardo Larrivée, les fondateurs de Lab-école, superviseront les 7 chantiers qui devraient être prêts pour la rentrée 2021.

Sur une enveloppe totale de 60 millions $, 14 millions $ ont été réservés pour divers aménagement qui amèneront les jeunes à bouger, à mieux manger et, au final, à mieux apprendre. «L’école parfaite, elle existe déjà au Québec, elle est en pièce détachée», a souligné M. Larrivée, qui prône maintenant la mise en commun des bonnes idées. 

Une fois que Lab-école aura constaté ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins bien avec les enfants, le fruit de ses travaux sera rendu disponible à toutes les commissions scolaires et les règles de construction du ministère de l’Éducation pourront être modifiées. D’ici là, tout projet d’agrandissement ou de construction d’école peut profiter d’une hausse de financement de 15 %, pour ajouter des éléments comme de plus grandes fenêtres ou des espaces de travail d’équipe. 

Aucune école secondaire n’a été sélectionnée sur la quarantaine de projets qui ont été soumis à Lab-école par les commissions scolaires du Québec, car il s’agit de projets qui comportent des «coûts beaucoup plus importants», indique M. Proulx. 

Les projets ont été choisis sur la base de deux critères : la motivation de l’équipe-école ou de la commission scolaire à innover et la collaboration avec la municipalité, pour bien aménager le pourtour de l’école et favoriser le transport actif, a expliqué M. Thibault. Les projets ont également été dispersés dans différentes régions du Québec. 

M. Proulx s’est défendu de faire une annonce électorale avec Lab-école, malgré la présence du premier ministre Philippe Couillard à ses côtés. Reste que son travail comme politicien dans le dossier de la transformation des bâtiments scolaires a été reconnu. «On a vu passer plusieurs ministres [de l’Éducation], mais il y en a un qui s’est démarqué, c’est Sébastien, que j’ai vu visiter des écoles», a soutenu M. Lavoie. 

Le gouvernement a annoncé en 2017 qu’il investissait 3 millions $ sur deux ans pour créer Lab-école, un organisme sans but lucratif pour lequel MM. Thibault, Lavoie et Larrivée travaillent bénévolement. Une deuxième phase de projets Lab-école n’est pas exclue dans les années à venir. 

+

L’ÉCOLE STADACONA REVIVRA DANS LIMOILOU

Fermée depuis 2006, l’école Stadacona de Limoilou sera démolie pour faire place à un tout nouveau bâtiment, qui portera la signature Lab-école.

Toit vert accessible, potager extérieur, grands espaces dédiés au travail d’équipe: la nouvelle école sera conçue selon les normes les plus récentes et fera place à des projets expérimentaux. 

Ce projet, l’un des 7 qui ont été retenus à l’échelle du Québec par Lab-école, annule toutefois l’annonce faite l’an dernier par le gouvernement, soit l’agrandissement de l’école primaire Grande-Hermine au coût de 7 millions $. 

Comme Limoilou est un quartier de plus en plus prisé par les jeunes familles, la commission scolaire de la Capitale fait face à des changements démographiques importants. Environ 300 nouveaux enfants d’âge scolaire sont attendus d’ici 5 ans. 

«On a décidé de revenir sur notre planche de travail», indique Manon Robitaille, présidente de la commission scolaire, et de ne plus agrandir l’école Grande-Hermine, afin qu’elle demeure un milieu de vie «à échelle humaine». 

Aux 7 millions $ déjà octroyés, le gouvernement ajoute 7,5 millions $ pour la construction de la nouvelle école Stadacona, située sur l’avenue François-1er, près du Centre Vidéotron. 

Mme Robitaille explique que le bâtiment actuel n’aurait pas pu être recyclé. «Il est dans un état vraiment de décrépitude.» Le retaper aurait coûté 20 millions $. 

Ce changement de cap retarde toutefois le projet d’un an. La nouvelle école devrait être prête pour la rentrée 2021. D’ici là, une centaine de jeunes continueront d’étudier dans des unités mobiles qui font office de classes, près de l’école Grande-Hermine.

+

LISTE DES PROJETS LAB-ÉCOLE

  • Réhabilitation de l’école Stadacona à Québec
  • Construction d’une nouvelle école à Rimouski
  • Construction d’une nouvelle école à Granby
  • Construction d’une nouvelle école sur le site du pavillon des Soeurs-Grises à Montréal
  • Agrandissement de l’école Saint--Joseph à Maskinongé en Mauricie
  • Agrandissement de l’école Pierre Elliot Trudeau à Gatineau
  • Transformation des espaces à l’école Antoine-de-Saint-Exupéry à Saguenay