Le Dooly’s de Granby a récemment fait l’objet d’importantes rénovations. Sur la photo : Christian Roy et Yann Tremblay, propriétaires du Dooly’s de Granby, qui entourent André Blais, président de Dooly’s Québec.

Le Dooly’s de Granby: de la nouveauté au menu

Le Dooly’s de Granby est le dernier de la chaîne à s’être lancé dans des travaux de rénovation, marquant ainsi un tournant dans l’histoire de la bannière, alors que la nourriture y prend une place beaucoup plus importante. Mais les propriétaires de la franchise de Granby sont allés plus loin encore. L’établissement est le premier à accueillir les enfants.

Le bar de la rue Desjardins Sud a été rénové et agrandi dans les derniers mois. Un investissement de deux millions de dollars et l’aboutissement de trois ans de travail. Les travaux se sont terminés le 23 novembre dernier. « C’est devenu un grand resto-bar sportif. C’est un gros projet et on est bien contents des résultats », commente un des copropriétaires, Christian Roy.

M. Roy dit avoir reçu une autorisation écrite des autorités, vendredi, pour accueillir les enfants au sein de l’établissement, et ce, de jour comme de soir, jusqu’à 21 h. Le resto-bar est ouvert de 8 h à 3 h tous les jours. M. Roy se réjouit qu’une équipe de hockey mineur puisse dorénavant venir manger avec les parents après un match.

« On est les premiers à essayer l’accueil des enfants. On y croit énormément. Ça prenait quelqu’un pour essayer. Ça a été long, ça a été une démarche inhabituelle, mais on est passés à travers », a-t-il dit.

Le nouveau visage du Dooly’s présente non seulement un menu amélioré, le même dans l’ensemble de la chaîne, mais d’autres mets viennent bonifier la carte de l’adresse granbyenne. M. Roy assure que tout le monde y trouvera son compte, puisque le menu va des hamburgers aux tartares, en passant par la friture et les salades.

« On est équipés en chefs et on a aussi ajouté le menu midi. On a une offre santé aussi. Les gens sont agréablement surpris de la nourriture. On est vraiment contents pour ça. On a aussi misé sur la variété. On a beaucoup plus de sortes de bières en fut, de vins et de spiritueux. Aujourd’hui, les gens mangent moins, mais mangent mieux. Ils boivent moins, mais boivent mieux. On est allés vers ça », enchaîne-t-il.

Les propriétaires de la franchise souhaitaient proposer une offre qui plairait à un plus grand nombre de clients, et ce, tout au long de la journée. De plus, en admettant les enfants, Christian Roy estime que les heures d’ouverture sont mieux exploitées.

Une quinzaine de personnes ont été engagées, principalement pour cuisiner et servir les repas, portant le nombre de salariés à une cinquantaine.

Billard, golf et hockey

En plus de tables de billard et des jeux de dards, il est maintenant possible de pratiquer le golf tout au long de l’année grâce à l’un des quatre simulateurs.

La diffusion des matchs du Canadien demeurera en place et, éventuellement, ceux des Bisons complèteront l’offre. En tant que grand patron des Bisons, M. Roy travaille sur le projet de la diffusion des parties de l’équipe.

« On franchit le cap des 1000 spectateurs par match assez facilement. Pour les joutes à l’extérieur, il y a aussi une opportunité d’avoir des téléspectateurs. Les gens vont pouvoir venir au Dooly’s pour voir leurs Bisons jouer. »

Plus d’espace

Une offre corporative s’est aussi ajoutée avec l’ajout d’une salle privée. Pour arriver à tout réaliser, le Dooly’s a dû agrandir ses locaux en récupérant une partie de ceux de son voisin, le restaurant la Casa du spaghetti. Yann Tremblay, l’associé de M. Roy, est propriétaire du bâtiment.

Le président de Dooly’s Québec, André Blais, était de passage à Granby vendredi. « Il était très heureux de sa visite. Très fier de son petit dernier. Il y a 21 Dooly’s en tout dans la chaîne. On est les derniers à avoir rénové. »