«Quand tu fais tout, y'a des choses que tu mets de côté, a expliqué la propriétaire du camping Domaine des érables, Reine Boisvert. Là, on travaille mieux. On veut toujours s'améliorer.»

Le Domaine des érables mis à l'amende

La propriétaire du camping Domaine des érables de Lac-Brome a reconnu sa culpabilité, mardi, aux accusations d'avoir omis de produire ses déclarations d'impôt fédérales ainsi que celles de son commerce pour les années 2013 et 2014. Il s'agit d'une troisième condamnation de la sorte pour l'entreprise.
« Quand tu fais tout, y'a des choses que tu mets de côté, a indiqué Reine Boisvert au tribunal pour expliquer sa négligence. On fonctionne été comme hiver avec des multiservices, ça fait beaucoup de travail et c'est du sept jours sur sept. Là, on travaille mieux. On veut toujours s'améliorer. »
La gestionnaire a mentionné avoir traversé des « épreuves » récemment, dont un proche décédé. « Ça te freine, ces choses-là », a-t-elle dit. Les déclarations d'impôt exigées ont depuis été produites, tout comme celle de 2015. Les documents pertinents sont maintenant envoyés à son comptable « aux quatre mois ».
« Elle a repris le contrôle, a dit Me Charles Shearson, de la défense. Elle a collaboré et n'essaie pas d'esquiver l'impôt. Je suggère au tribunal de prendre ces circonstances en considération. »
Récidive
« Elle était débordée, mais c'est la troisième fois que ça arrive, a répliqué Me Dave Drolet, pour le ministère public. Je ne comprends pas en quoi c'est un facteur atténuant. Tout le monde doit produire des déclarations d'impôt. C'est une question de responsabilisation, pas de banalisation. »
En réponse à un commentaire de Mme Boisvert, il a rappelé qu'il est normal que l'Agence du revenu du Canada (ARC) fasse des vérifications et interpelle les contrevenants. « C'est le travail de l'ARC de s'assurer que les déclarations soient faites, ce n'est pas du harcèlement », a-t-il dit.
Se basant sur le principe de la gradation des peines, le juge Serge Champoux, de la Cour du Québec­, a condamné Mme Boisvert et son commerce à un total de 8000 $ d'amendes. Elle aura six mois pour acquitter ce montant.