Le député de la circonscription de Shefford, Pierre Breton a décidé de prendre part au mouvement RemplisVert, une initiative de la famille Russell.

Le député de Shefford embarque dans le mouvement RemplisVert

L’utilisation du plastique est un sujet abondamment discuté depuis quelques années. Plusieurs idées sont évoquées afin de préserver l’environnement, dont le mouvement RemplisVert qui prend de plus en plus d’ampleur. Jugeant qu’il s’agit une belle initiative, le député de la circonscription de Shefford, Pierre Breton, a décidé d’y prendre part.

Il devient ainsi le cinquième député à inscrire son bureau à ce mouvement. Les personnes peuvent désormais se présenter à ce lieu pour remplir leur bouteille d’eau réutilisable. Breton s’engage aussi à mettre le logo sur la porte de son local électoral au cours des prochaines semaines.

Ce mouvement invite des commerçants à apposer un autocollant dans leur vitrine afin d’indiquer aux passants qu’ils sont les bienvenus pour remplir leur bouteille d’eau réutilisable. Aucun achat n’est requis pour se prévaloir de ce service.

« C’est un beau mouvement et vous faites du bien à l’environnement », souligne le député aux jeunes instigateurs du projet.

Cette idée provient de la famille Russell, qui habite à Windsor. Celle-ci est venue voir le député pour lui expliquer en personne ce qu’est le mouvement. La famille est constituée de huit membres. Les enfants, âgés de cinq à quatorze ans, sont les principaux acteurs de l’initiative.

« On ne veut pas obliger personne, mais on veut les sensibiliser aux changements climatiques », mentionne Arnaud Russell, l’aîné de la famille qui commencera sa troisième année au secondaire cet automne.

Les instigateurs du mouvement souhaitent une réduction considérable de l’utilisation de bouteilles en plastique. En donnant une alternative aux gens, ils facilitent ainsi la transition. Ils veulent aussi montrer l’exemple. C’est notamment pour cette raison que leur utilisation de plastique a grandement diminué.

D’ailleurs, le député fédéral a remis un certificat de reconnaissance de la part du gouvernement du Canada en ce qui concerne leur travail pour la sauvegarde de l’environnement. M. Breton les a d’ailleurs invités à continuer leur travail de sensibilisation.

Le mouvement RemplisVert invite des commerçants à apposer un autocollant dans leur vitrine afin d’indiquer aux passants qu’ils sont les bienvenus pour remplir leur bouteille d’eau réutilisable.

Avec l’arrivée du bureau de Pierre Breton dans l’échiquier, il y a maintenant sept établissements qui permettent le remplissage de bouteilles d’eau dans la région de Granby. La table à Mo, la Librairie jeunesse Le repère ainsi que Fleur de sel sont notamment inscrits sur la carte interactive disponible sur leur site internet.

Origine

Cette initiative a vu le jour lors d’un retour de match de soccer. La chaleur accablante a poussé la famille à s’arrêter à un dépanneur afin de remplir leur bouteille d’eau. Cependant, ils n’ont pas osé le demander puisque le commerce en vendait déjà sur place. Ils se sont alors sentis obligés de s’acheter des Gatorade.

Cette histoire leur a fait rappeler leur montée du Mont-Orford un an plus tôt. Avec une famille de huit personnes, il est facile de comprendre qu’ils ont manqué d’eau en cours de route. Ils avaient alors décidé de s’arrêter à un café qui leur a proposé de remplir leur contenant.

Ce simple geste de la part du commerçant leur a donné l’idée de lancer ce mouvement. Le processus a été très rapide. Le retour de la partie de soccer s’est fait le 13 juin dernier et deux jours plus tard, soit le 15 juin, l’initiative prenait vie au Familiprix de Windsor.

Depuis, il s’agit de 155 commerces qui abordent fièrement leur autocollant.

« Quand tu vois le collant, ça enlève un certain malaise qui est présent lorsque tu veux demander un remplissage », affirme Maxime Russell, jeune fille de 10 ans.

Ils se sont associés avec la Fondation David Suzuki. Pour chaque autocollant, quinze dollars est demandé aux commerces acceptant d’y prendre part. Sur ce montant, deux dollars sont versés à l’organisme. Jusqu’à présent, plus de 200 dollars ont été amassés.

De plus, ils ont un ambassadeur en France et un autre qui doit se confirmer bientôt en Suisse. Ce mouvement, qui n’a que deux mois, consiste en un petit geste qui prend de plus en plus d’ampleur.