Carl Girard
La Voix de l'Est
Carl Girard
Trente-deux pouces à l’épaule. Il n’y a rien à redire, le danois est vraiment un géant!
Trente-deux pouces à l’épaule. Il n’y a rien à redire, le danois est vraiment un géant!

Le danois, un géant au cœur tendre

CHRONIQUE / Trente-deux pouces à l’épaule. Il n’y a rien à redire, c’est vraiment un géant! À trois mois, il a l’air d’un pantin aux membres surdimensionnés. Et la démarche, c’en est à se tordre de rire. Il a de la difficulté à coordonner ses mouvements avec ses grandes pattes.

On le nomme danois ou dogue allemand. On dit que son histoire remonterait à l’époque romaine (c’est vieux en titi ça), d’autres disent que son histoire est plus récente, bref, notre géant a un passé très difficile à cerner. Ce qu’on sait assurément, c’est qu’il a toujours été associé à la monarchie et même à la royauté. Effectivement, on l’imagine facilement trôner dans une grande salle de réception ou même un bureau princier !

Une vraie nounou !

Aujourd’hui, ce sont plutôt les amateurs de grandes races qui s’y attachent. Ce mastodonte mal connu est souvent victime de préjugés. Attention, c’est tout de même un chien de garde vigilant qui peut se montrer intransigeant avec les inconnus. Mais avec sa famille, il sait se faire aimer.

Eh oui, notre géant a deux personnalités ! Son côté protecteur ne doit pas être encouragé, car il l’a naturellement. Surexploité, ce côté de sa personnalité pourrait être désastreux. Bien socialisé, il se montrera un très bon chien de famille. C’est un chien qui est naturellement porté vers les enfants, il aime jouer avec eux et adore se coller sur eux, une vraie nounou quoi !

Le côté protecteur du danois ne doit pas être encouragé, car il l’a naturellement. Surexploité­, ce côté de sa personnalité pourrait être désastreux.

Un peu rustre

Gardez toujours à l’esprit que ce colosse n’a pas toujours conscience de sa taille et, disons-le, il est un peu rustre. Un petit coup de queue et «pouf», voilà le petit dernier par terre.

Pour l’exercice, une bonne marche de 30 à 45 minutes par jour suffit. On gardera une attention particulière pendant les deux premières années sa croissance afin de s’assurer que ses os et articulations se développent normalement. On évitera aussi les trop longs exercices physiques et surtout ce qui ressemble de près ou de loin à des sauts en hauteur et en longueur.

La croissance d’un tel titan est rapide et il est donc conseillé de consulter le vétérinaire pour un surplus vitaminique qui évitera les problèmes reliés aux poussées de croissance. C’est un chien qui a une santé sensible, donc il est important de faire affaire avec un éleveur sérieux qui connaît bien la race et qui saura vous conseillez sur les soins à lui apporter.

Ce n’est pas le genre de chien qu’on se procure sans bien connaître les caractéristiques de la race et l’éleveur pourra idéalement vous présenter les parents. Assurez-vous que ceux-ci sont en bonne santé en général, que leur démarche est souple et exempte de boitement.