Sylvain Hamel et Annie Lapierre font partie du comité Coeur villageois de Waterloo­, qui a notamment créé des « entrées de ville » comme celle-ci à proximité­ du bureau d’accueil touristique.
Sylvain Hamel et Annie Lapierre font partie du comité Coeur villageois de Waterloo­, qui a notamment créé des « entrées de ville » comme celle-ci à proximité­ du bureau d’accueil touristique.

Le Cœur villageois bat fort à Waterloo [PHOTOS]

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
Beaucoup de villes ont un comité Coeur villageois, mais rares sont ceux qui se démarquent autant que celui de Waterloo.

Depuis sa formation en 2017, ce comité formé de Sylvain Hamel, Yvan Labrecque et Annie Lapierre ne compte pas ses heures pour faire en sorte que leur municipalité soit encore plus belle à regarder et à apprécier.

L’une de leurs plus grandes réalisations est d’avoir conçu et fabriqué des « entrées de ville » — des décors faits de bois, d’objets, de peinture et de personnages — très remarquées à trois endroits spécifiques du centre-ville.

À un point tel que la municipalité a reçu des appels de responsables d’autres villes qui souhaitaient les embaucher pour qu’ils reproduisent leur magie chez eux. Cela n’a toutefois pas débouché sur des contrats supplémentaires, car ils sont bénévoles et leur temps est précieux. Ils ont aussi leur ville à cœur.

« On a eu une résonnance incroyable dans les Cantons-de-l’Est pour nos entrées de ville, souligne Jessica McMaster, directrice du développement commercial et touristique à Waterloo. Les gens trouvaient ça merveilleux. Les décors changeaient avec les saisons, ils créaient littéralement des scènes. »

« Créaient » puisqu’ils n’ont pas pu recommencer à travailler sur les entrées de ville en 2020 à cause de la pandémie. L’accès à leur atelier devenait trop restreint. C’est pourquoi les décors actuellement en place, sur le thème du vélo, n’ont pas changé cette année. Par le passé, il y en a eu sur l’Halloween, les sports d’hiver, la Saint-Valentin, Pâques et la Saint-Jean-Baptiste, par exemple.

Beaucoup de villes ont un comité Coeur villageois, mais rares sont ceux qui se démarquent autant que celui de Waterloo.

Le trio a toutefois pu continuer d’œuvrer à une autre de ses réalisations, soit les « circuits animés », sortes de rallyes à énigmes qui donnent l’occasion d’arpenter et de mieux découvrir le centre-ville de Waterloo.

Il y a eu « Walter le loup » pour les enfants en 2020, et un prochain à venir pour les adultes sous le thème d’« Enquête à Waterloo ». Un conte est également en gestation.

Un exemple d’entrée de ville des années précédentes.

Contributions

Au fil des années, le comité Cœur villageois a aussi contribué aux fêtes d’Halloween, au défilé de Noël, à des pièces de théâtre, à l’embellissement d’un piano public et à des vitrines commerciales, pour ne nommer que ces réalisations.

« À trois, on fait les bases des projets, auxquels s’ajoutent des collaborateurs », dit Sylvain Hamel, un technicien en électronique retraité qui a déjà été conseiller municipal.

« Yvan [Labrecque] s’y connaît en sculpture et en menuiserie, et il a du cœur à l’ouvrage. Annie aime la peinture et la décoration. Moi, c’est le dessin et la peinture. Nous avons trois sens artistiques différents et on se marie bien. »

Un exemple d’entrée de ville des années précédentes.

Les initiatives du comité apportent une plus-value au centre-ville de Waterloo, estime M. Hamel. « Ça ajoute une fierté et ça fait du bien au moral. On voit les visages des gens qui s’illuminent. »

Chose certaine, autant que possible les entrées de ville évolutives reviendront en 2021. « On est pleinement satisfaits du comité Coeur villageois, dit Jessica McMaster. Ils travaillent très fort, ils croient en leur ville et ils ont beaucoup de talent. »