La compagnie ferroviaire Canadien Pacifique (CP) prévoit acquérir le chemin de fer Central Maine and Quebec Railway des mains de l’entreprise américaine Fortress Transportation and Infrastructure Investors.

Le CP acquiert le tronçon de la CMQR

La compagnie ferroviaire Canadien Pacifique (CP) prévoit acquérir le chemin de fer Central Maine and Quebec Railway des mains de l’entreprise américaine Fortress Transportation and Infrastructure Investors. Cette annonce a suscité des réactions positives dans la région.

La transaction planifiée par les deux entreprises devrait être conclue avant la fin de l’année, selon un communiqué conjoint émis en toute fin d’après-midi mercredi.

À LIRE AUSSI: Réouverture de la voie ferrée à Bolton-Ouest

Vente de la CMQR: l’ACFEM interpelle Ottawa

« Cette transaction stratégique donne au CP un vrai réseau allant d’un océan à l’autre au Canada et lui permettra d’augmenter sa présence dans l’est des États-Unis », a déclaré le président et directeur général de cette compagnie ferroviaire, Keith Creel.

M. Creel a de plus laissé entendre que « l’ajout d’accès à des ports et de points sur la carte additionné aux horaires précis du modèle d’exploitation du CP » devrait rapporter des bénéfices à son entreprise.

Traversant entre autres Sherbrooke, Magog et Lac-Mégantic, le chemin de fer Central Maine and Quebec s’étire sur une distance de 774 kilomètres. Il permet notamment à sa clientèle d’acheminer des marchandises en direction de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, et à Searsport, au Maine.

Rappelons que la sécurité sur le tronçon de la Central Maine and Quebec Railway a été remise en question par plusieurs intervenants au cours des derniers mois. Des dizaines de défectuosités ont été constatées sur ce chemin de fer et les réparations nécessaires ont semblé avoir été effectuées tardivement.

D’ailleurs, un déraillement survenu à Bolton-Ouest samedi dernier a suscité son lot de mécontentement et de craintes, autant parmi la population que chez les élus de la région.

« Très heureux »

Député de Mégantic, François Jacques a été parmi les premiers informés de la transaction en cours. Il a eu l’occasion de discuter avec un des vice-présidents du CP mercredi après-midi.

« Je suis très heureux que le chemin de fer Central Maine and Quebec soit intégré à un tronçon pancanadien. Je pense que la venue du CP va faire en sorte que des investissements seront réalisés pour améliorer l’état des rails traversant la région. C’est un gros joueur avec une fiabilité plus grande, qui a en plus une expertise au Canada et aux États-Unis », déclare M. Jacques.

Dans la foulée, le député de Mégantic a laissé entendre que le projet de train de passagers réclamé par des maires de la région devient davantage probable avec la venue du CP.

Pour sa part président de l’Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie, Louis Villeneuve réagit également bien à la nouvelle. « Ça donne beaucoup d’espoir. Mais on va continuer à faire nos représentations pour que ce chemin de fer soit réellement à la hauteur des attentes », confie celui qui est d’abord maire de Bromont.