Près de trois ans après la disparition du Granbyen Jacques Choquette, ses ossements ont été découverts dans le secteur de Stukely. Des analyses ADN ont permis de confirmer son identité.

Le corps de Jacques Choquette enfin retrouvé

C’est la fin d’une longue et interminable attente pour les proches de Jacques Choquette qui sont à la fois attristés et soulagés. Plus de deux ans et demi après le meurtre du Granbyen, ses ossements ont été découverts dans le secteur de Stukely et ont été formellement identifiés grâce à l’ADN.

« C’est triste, mais nous sommes soulagés... », confie Robert Choquette, le frère de la victime, des sanglots dans la voix.

Le corps de Jacques Choquette, âgé de 51 ans, était introuvable depuis sa disparition, en novembre 2016. Rappelons que le Granbyen avait quitté son domicile en soirée et devait rentrer une heure plus tard. Il n’est jamais revenu. Sa voiture avait été découverte incendiée le lendemain de sa disparition dans un champ du Petit rang six à Saint-Valérien-de-Milton.

La famille du disparu a été avisée, il y a environ un mois, que les policiers avaient découvert des ossements et qu’ils avaient des raisons de croire qu’il s’agissait de ceux de Jacques Choquette, sans toutefois préciser l’endroit où ils ont été découverts, a expliqué Robert Choquette, lors d’une entrevue avec La Voix de l’Est lundi.

Les analyses ADN ont permis de confirmer à la famille, la semaine dernière, qu’il s’agissait bien du disparu.

« Les enquêteurs du Service des enquêtes sur les crimes contre la personne ont fait des recherches dans la municipalité de Stukely au cours des dernières semaines qui ont mené à la découverte d’éléments permettant de confirmer par analyse que la personne disparue y a été retrouvée décédée », confirme la sergente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie.

Meurtre

La découverte de Jacques Choquette, un entrepreneur, permet à sa famille d’entamer une nouvelle étape de leur deuil en organisant ses funérailles qui seront célébrées le 3 août.

Même si son corps a été découvert, des questions demeurent toujours sans réponses, indique Robert Choquette. « C’est un dénouement heureux, mais il reste à savoir le “comment” et le “pourquoi” », fait-il valoir, émotif.

Deux ans après la disparition du Granbyen, à l’automne 2018, les policiers avaient annoncé que trois hommes avaient été arrêtés et accusés de meurtre au premier degré.

Daniel Giroux, 53 ans, de Shefford, Mathieu Valade Williams, 28 ans, d’Eastman et le Granbyen Stéphane Blanchard, 37 ans, sont soupçonnés d’avoir comploté l’assassinat du père de famille et d’avoir perpétré le crime. Valade Williams et Giroux, qui faisaient affaire dans le domaine du transport lourd, connaissaient la victime.

Daniel Giroux, 53 ans
Mathieu Valade Williams, 28 ans
Stéphane Blanchard, 37 ans

L’acte de dénonciation précise que le meurtre a été commis « le ou vers le 3 novembre 2016 dans les environs d’Eastman ».

Les trois accusés sont attendus au tribunal le 28 août pour la suite des procédures judiciaires.

CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS

3 novembre 2016

Jacques Choquette quitte son domicile en soirée. Sa disparition est signalée plus tard le soir même.

4 novembre 2016

La voiture de Jacques Choquette est retrouvée incendiée dans un champ à Saint-Valérien-de-Milton.

6 novembre 2018

Stéphane Blanchard est arrêté à son domicile de Granby. Il est d’abord accusé de trafic et de possession de cannabis ainsi que d’entreposage illégal d’arme à feu. Une semaine plus tard, il est aussi accusé du meurtre prémédité de Jacques Choquette.

8 novembre 2018

Deux autres hommes, Daniel Giroux et Mathieu Valade Williams, sont arrêtés. Ils sont accusés d’avoir cultivé plus de quatre plants de pot à leur résidence respective. 

20 novembre 2018

Daniel Giroux et Mathieu Valade William sont accusés du meurtre au premier degré de Jacques Choquette, ce qui porte à trois le nombre d’accusés dans cette affaire. Ils sont toujours détenus. 

Juin 2019

Des ossements, qui pourraient être ceux de Jacques Choquette, ont été découverts à Stukely. 

Juillet 2019

La famille de Jacques Choquette reçoit la confirmation que les ossements découverts sont bien ceux du disparu.