Le lac Champlain

Le Congrès prêt à consacrer 5,4 M$ au lac Champlain

Le Lake Champlain Bassin Program pourrait être en mesure de financer ses activités au-delà de 2018. Un amendement bipartisan des élus de la Chambre des représentants propose de consacrer un budget de 5,4 millions de dollars (4,4 M US) pour aider l'organisme à poursuivre l'an prochain ses projets pour améliorer la qualité de l'eau du lac Champlain.
« Rien n'est garanti. On doit voir ce que le Sénat va faire. Mais l'appui pour le lac Champlain est bien vivant », a indiqué Eric Howe, directeur du Lake Champlain Bassin Program.
Deux élus républicains, Peter Welch du Vermont et Elise Stefanik de l'État de New York, ont convaincu le 8 septembre une majorité de leurs collègues du Congrès d'amender le budget proposé par l'administration Trump afin de rétablir le financement annuel du LCBP. Le gouvernement fédéral proposait de sabrer massivement les programmes de protection des grandes étendues d'eau, notamment ceux du lac Champlain et des Grands Lacs.
Les membres du Congrès avaient déjà signifié leur désaccord au sujet de la réduction des budgets destinés aux Grands Lacs. L'adoption de l'amendement, qui rétablit en majeure partie le financement des organisations responsables des projets liés à l'amélioration de l'eau, vient boucler la boucle dans leur cas. Le tout doit maintenant passer au Sénat. Les sénateurs se prononceront à leur tour sur les propositions budgétaires du président Trump.
La partie n'est pas jouée, mais un très grand pas vient d'être franchi, affirme le directeur du LCBP, Eric Howe. « Rien n'est garanti. On doit voir ce que le Sénat va faire. Mais l'appui pour le lac Champlain est bien vivant », a-t-il dit mardi en entrevue à La Voix de l'Est.
Les astres sont favorables, selon M. Howe, pour que son organisation puisse préparer l'année 2018 sans avoir à se préoccuper de savoir si les subventions seront disponibles. Il place sa confiance dans le sénateur Patrick Leahy du Vermont. Le démocrate est le coprésident du Committee on Appropriations, le comité sénatorial responsable d'étudier le budget fédéral, et un ardent défenseur­ du LCBP.
M. Howe espère que les membres du Sénat partageront l'analyse de leurs collègues du Congrès quant à la pertinence de financer les organismes voués à la protection des Grands Lacs sur le territoire américain.
Le LCBP coordonne une soixantaine de projets visant à améliorer différents aspects de la santé du lac Champlain. Quelques-uns sont réalisés en partenariat avec l'Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi.