Maude Lecours et Marie-Claude Lord, les deux instigatrices du concept Faire danser un village

Le concept Faire danser un village s’exporte

Fort du succès qu’ont connu ses deux premières vidéos, le concept Faire danser un village sortira de la région de Brome-Missisquoi pour aller faire bouger des communautés plus à l’est en Estrie et jusque dans les Maritimes.

Marie-Claude Lord et Maude Lecours, les deux filles à l’origine de l’initiative, se rendront prochainement à Magog puis à Sherbrooke pour y tourner deux autres clips.

« La Ville de Magog voulait trouver une stratégie intéressante pour dire aux touristes et aux citoyens que malgré les travaux des prochains mois qui entraîneront la fermeture de la rue Principale aux automobilistes, il sera tout de même agréable de se rendre au centre-ville », explique Mme Lord.

« On a été complètement séduits par le côté original et ludique ainsi que l’aspect communautaire qui se dégageaient des deux autres vidéos, et on s’est dit que ce pourrait être une excellente façon de montrer notre dynamisme et d’attirer des gens chez nous malgré notre plan de revitalisation du centre-ville », fait valoir Claudia Fortin, directrice aux communications pour la Ville de Magog.

L’administration municipale a donc rencontré les commerçants de la rue Principale mercredi soir pour leur faire part de leur mesure d’atténuation des impacts du chantier, et elle les a invités à se joindre au projet en participant au tournage, qui aura lieu les 14, 15 et 16 mai prochain sur leur lieu de travail.

C’est la Sherbrookoise Mélanie Noël qui s’est chargée d’écrire les paroles de la chanson qui servira à inspirer quelques déhanchements, et son texte a été mis en musique par Émile Poulin.

Amos J., qui avait signé paroles et musique des deux précédentes vidéos, reste dans le projet, mais il agira plutôt à titre de directeur musical, laisse savoir Mme Lord. « La violoniste Mélanie Vaugeois, qui a entre autres joué avec Patrick Watson, participera également », ajoute-t-elle.

Le résultat final sera dévoilé en juin.

À Sherbrooke et ailleurs

Les deux filles se rendront par la suite à Sherbrooke en juillet pour « filmer les citoyens des quartiers où le réseau d’entraide communautaire est fort », laisse savoir Marie-Claude Lord.

Mélanie Noël signera encore une fois le texte de la chanson, qui sera mise en musique par le duo sherbrookois émergent Hey Major. On pourra visionner le clip dès septembre.

Mme Lord glisse être également en pourparlers avec les Maritimes pour un projet à plus long terme. « On parle de 2020. La Nouvelle-Écosse se montre intéressée par notre concept pour faire valoir certains villages, qui ont besoin de citoyens et de main-d’oeuvre. »

Rappelons que Faire danser un village est né le printemps dernier du désir de Marie-Claude Lord et Maude Lecours de vanter la région de Brome-Missisquoi. La première mouture, qui a été vue par 187 000 personnes, invitait les gens de Cowansville, Dunham et Frelighsburg à se déhancher sur leur lieu de travail.

La seconde commande, qui a atteint les 317 000 vues, visait quant à elle à mettre la ville de Lac-Brome et ses six hameaux en valeur en montrant ce qu’il y avait d’intéressant chez eux.